Regretting You de Colleen Hoover
littérature féminine , vo anglais / 13 septembre 2020

Colleen Hoover est une auteure hors-norme qui écrit très régulièrement, aborde des genres qui la sortent de sa zone de confort avec toujours le même brio. Difficile de classer ce roman qui raconte à deux voix, un moment bien particulier d’une femme et sa fille. Il se rapproche sans doute de la littérature dite féminine avec de nombreux thèmes abordés dont certains sont très fréquents chez l’auteure. Morgan est tombée enceinte encore adolescente et a donné naissance à une petite fille, Clara. Nous allons suivre Morgan et Clara alors que la jeune fille arrive à l’âge où sa mère l’a conçue. Morgan a épousé le père de sa fille Chris et mène une vie tranquille de femme au foyer. Cela commence d’ailleurs à lui peser, elle a la sensation de passer un peu à côté de sa vie sans trop savoir quoi faire pour la changer. C’est également l’avis de fille qui observe cette mère fade à ses yeux, avec qui elle n’a pas une relation très proche. Non, elle préfère se confier à sa tante, soeur de Morgan, Jenny. Elle est d’ailleurs à un moment-clé de sa vie. Elle va devoir choisir son orientation pour ses études et est…

In Case You Missed It de Lindsey Kelk

Voilà une auteure britannique comme on les aime. Elle raconte des histoires charmantes et rigolotes avec cette petite pointe d’humour pince-sans-rire très anglais et cette folie qui les caractérise. C’est aussi un beau roman sur l’amitié qui perdure au-delà des années et qui s’adapte à notre maturité. Après trois ans passés à Washington à exercer son métier de productrice à la radio, Rosalind dite Ros revient à Londres. Les choses ne se sont pas très bien terminées aux USA. Ros rentre donc plutôt fauchée et sans emploi. Qu’à cela ne tienne, elle va rebondir en prenant un peu de temps chez ses parents. Là, première déconvenue, ils ont réaffecté sa chambre mais lui ont installé un sorte de coin bien à elle dans une cabane au fond du jardin. Cela donne le ton du roman et ce n’est pas la seul changement qu’elle va trouver chez ses parents. Ros va traverser une période tragi-comique où elle va se redécouvrir dans son pays et se réinventer. La première chose est de renouer avec ses amis de toujours. Ils sont trois, deux filles et un garçon et ils la suivent depuis des années. Les retrouver est facile et immédiat mais le reste…

Le sourire des fées de Laure Manel
littérature féminine / 6 juillet 2020

J’avais adoré La Mélancolie du Kangourou qui est sans doute mon livre préféré de Laure Manel. J’ai donc sauté sur ce second opus, largement indépendant du premier et fondamentalement différent aussi. Il vaut mieux avoir lu le premier tome tout de même. Ne nous voilons pas la face, j’ai moins aimé ce second tome et je me suis même demandé pourquoi Laure Manel reprenait des personnages dont l’histoire était terminée. Un des premiers points qui m’a perturbée est que pendant une première moitié de l’ouvrage, on avance dans le temps, on nous raconte la vie de Hermance, la grand-mère d’Antoine, d’Antoine et de celle qui était entrée dans sa vie au pire moment, la mort en couches de son épouse, Rose. Et puis il y a la petite Lou. Elle a perdu sa maman et ne l’a jamais connue mais c’est une famille équilibrée que l’on retrouve. Antoine, las de son travail, a tout plaqué pour venir s’installer en Savoir, auprès de sa grand-mère, Hermance. Il est devenu un vrai montagnard, guide et moniteur de ski. Rose a trouvé sa place là et Lou s’y épanouit. Dans une sorte de chronique charmante, nous suivons leur vie, au fil du temps….

Une Évidence de Agnès Martin-Lugand
littérature féminine / 13 juin 2020

Agnès Martin-Lugand, depuis le succès de son premier livre publie chaque année un roman, sensible, fort, qui se penche sur les émotions de femmes ordinaires qui auraient pu être nous, face à la vie, aux choix que l’on fait et aux personnes qu’elles croisent et aiment. Une Évidence ne fait pas exception. Sorti en 2019, il se penche sur la vie de Reinee et de son fils Noé, qu’elle a élevé seule. Reine est heureuse au sein de sa famille, auprès de Paul, photographe, qu’elle a rencontré à un moment crucial de sa vie et qui a toujours été là auprès d’elle, ami fidèle et présence masculine pour Noé. Elle travaille auprès de lui d’ailleurs et va être amenée à aller rencontrer de nouveaux clients potentiels à Saint-Malo, des vendeurs de café et d’épices qui distribuent leurs trouvailles exotiques qu’ils sont allés chercher aux quatre coins du monde, le nom de leur société d’ailleurs. Là, elle tombe sur Pacôme, l’un des deux associés. C’est un coup de foudre pour tous les deux. Le début d’une belle histoire d’amour ? Peut-être mais surtout, le début d’un bouleversement dans sa vie. Car Pacôme travaille avec Nicolas, qui n’est autre que le père…

Big Summer de Jennifer Weiner

Ce livre commence plutôt gentiment avec un sujet consensuel, body positive, avec une petite critique des réseaux sociaux et de leurs ravages mais il va se révéler plutôt subtil et bien fait avec une profondeur bien plus importante qu’au départ. Le message général est peut-être un peu trop gentil et mignon mais il fait du bien. Daphne Berg est une jeune femme qui a plutôt réussi dans la vie et semble avoir dépassé une très mauvais estime d’elle-même due à une tendance au surpoids. Elle a vingt-cinq ans et travaille comme baby-sitter mais elle est surtout une influenceuse importante sur Instagram, mettant en valeur marques diverses et produits pour animaux puisque sa petite chienne est aussi influenceuse à sa façon. Tout semble s’éclairer encore plus lorsqu’elle est contactée par une jeune créatrice de mode aux valeurs qui lui conviennent tout à fait et qui veut qu’elle devienne l’image de sa marque. Peu auparavant, elle a renoué plus ou moins avec une ancienne amie d’école avec qui elle s’était disputée. L’été approche et tout semble aller pour le mieux pour Daphne mais rien ne se passera comme elle s’y attend. Ce livre est très intelligent et aborde pas mal de thèmes…

In Five Years de Rebecca Serle

J’ai adoré ce roman… jusqu’à la fin ! Avant d’expliquer ce qui m’a gênée, revenons sur ce livre intéressant qui pousse à la réflexion. Dannie vit à New York et exerce exactement le métier qu’elle voulait faire. Elle est avocate. Elle habite exactement où elle le souhaitait : à Manhattan et elle a des projets pour continuer à y vivre dans un appartement encore plus somptueux. Elle a exactement l’homme qu’elle veut dans sa vie. Il est raisonnable, riche, beau, respectueux et détail qui tue (ou pas !) il n’a même pas mauvaise haleine le matin. Bref, tout va pour le mieux pour elle. Nous sommes en 2020, elle souhaite continuer ainsi bien sûr, mais alors que son copain vient de la demander en mariage, elle fait, la nuit d’après un rêve où elle se découvre cinq plus tard. Et non seulement ce songe est d’un réalisme inhabituel mais elle a visiblement radicalement changé d’objectifs… et de fiancé. Dannie n’est pas du genre à perdre son esprit cartésien et elle doute de vouloir jamais être celle qu’elle a entrevue cinq ans plus tard. Elle décidera de ce qu’elle veut faire. Tout le roman va alors raconter ce qui se passe…

L’embarras du choix de Laure Manel
littérature féminine / 20 novembre 2019

Je suis les parutions de cette auteure depuis La délicatesse du homard et éprouve toujours un grand plaisir à la lire. ce roman a été auto-édité avant qu’elle ne rejoigne Michel Lafon et il ressort maintenant, retravaillé. La lecture fut très agréable et peut se rapprocher, dans le thème évoqué du dernier roman de l’auteure qui évoque beaucoup le couple, ses aléas, ses grands et petits moments. Il se découpe en trois phases distinctes qui explorent le mariage d’un couple qui débute au début du livre. Plus exactement, nous arrivons au moment précis où Emma va répondre oui à la fameuse question. Mais ce simple choix entre oui ou non cache un engagement bien plus profond et grave. C’est ce que la suite va s’attacher à démontrer. Suivent trois moments qui auraient pu (sont?) fatals à ce mariage entre Emma (qui conte ce récit) et Julien. Nous sommes, dans un premier temps, sept après cette union, puis treize et enfin vingt-quatre ans après. Il ne s’agit pas d’un récit suivi mais plutôt d’une version de ce qui aurait pu être la fin de ce mariage à trois périodes différentes, clés pour ce couple. Entre chaque chapitre, plutôt court, nous avons…

Noël et Préjugés
littérature féminine / 17 novembre 2019

Il s’agit d’une recueil de comédies romantiques écrits par Isabelle Alexis, Tonie Behar, Adèle Bréau, Sophie Henrionnet, Marianne Lévy et Marie Vareille. J’ai beaucoup aimé ce recueil de six nouvelles rigolotes et romantiques. Le fil rouge est Orgueil et Préjugés de Jane Austen comme le titre le laisse entendre. L’idée est bonne sans qu’on comprenne toutefois qu’elle était le principe de départ. Écrire une austenerie reprenant la dynamique ô combien efficace entre Miss Bennett et Darcy, ou faire un clin d’oeil au livre ou à l’œuvre de l’auteure. Les auteures peuvent aller d’une simple citation et guère plus à un couple de héros typique de Orgueil et Préjugés. Mais au final, cela a assez peu d’importance parce qu’on plonge dans ces nouvelles avec un grand plaisir, chacune des auteures s’étant approprié l’idée et narrant un Noël entre 2014 et 2019. Cela ne change d’ailleurs pas grand-chose. Là aussi, ce détail semble sans importance. Hormis ces petits soucis pour comprendre le lien avec Jane Austen et le fait qu’on a des Noël sur plusieurs années, j’ai beaucoup apprécié ma lecture. Les six auteures sont douées, écrivent bien et si j’ai eu des préférences, c’est juste une histoire de goût personnel. Tonie…

L’autre héritière de Lauren Willig

J’ai découvert Lauren Willig il y a plusieurs années alors qu’elle écrivait des romans historiques très réussis, flirtant avec la romance. Chacun des livres racontaient les aventures de jeunes gens pris dans des jeux d’espionnage au moment des guerres napoléoniennes en Angleterre. Depuis, elle a continué à écrire dans cette veine et ce livre, s’il s situe dans une autre période, rappelle un peu ses tout premiers ouvrages. Nous sommes en effet dans les années vingt en Angleterre ou la jeune Rachel Woodley revient précipitamment lorsqu’on lui annonce que sa mère est gravement malade. Gouvernante en France, elle va revenir malheureusement un peu tard et alors qu’elle règle les affaires de sa mère, découvrir que son père qu’elle pensait mort est bien vivant t qu’il est, de plus, un riche aristocrate. Bouleversée et en colère, elle prend la décision de l’approcher coûte que coûte, et trouve pour cela l’aide d’un journaliste mondain, Simon, un proche de la famille de son père. Celui-ci a refait sa vie et elle se découvre une demi-sœur et un demi-frère. On retrouve dans ce livre tout ce qui fait le charme de ces romans historiques où le contexte est parfaitement reconstitué et l’histoire très romanesque….

La vie rêvée des chaussettes orphelines de Marie Vareille
littérature féminine / 8 juillet 2019

Pas besoin de faire durer le suspense, j’ai adoré ce roman de Marie Vareille qui explore avec finesse et intelligence de nombreux thèmes et qui est mené de main de maître. Le titre lui-même est une réussite car qui ‘na pas déjà été confronté à ce drame de la vie domestique que sont les chaussettes dépareillées, à la disparition mystérieuse et inexplicable de l’un des membres de ce couple que sont nos chaussettes ? Tout commence comme cela pour Alice. Cette Franco-Américaine vient s’installer en France et est visiblement à la recherche d’un emploi. Pas facile lorsqu’on débarque avec son lot de problèmes. Elle en a beaucoup, Alice, quand on comprend qu’elle va de TOC en crise d’angoisse. Visiblement, elle a connu des difficultés dans sa vie que nous allons découvrir. Et puis, elle trouve miraculeusement un emploi. Une start-up vient de se lancer pour créer une appli dont la fonction sera de retrouver un rôle aux chaussettes orphelines, recyclage ou réappareillage. Idée saugrenue sans doute, et avec une infime chance de fonctionner mais Chris son créateur y croit et Alice n’a pas trop le choix. La voilà installée à Paris, avec un nouveau boulot et son mal-être. Nous allons…