Les meilleurs romances de 2020 selon Goodreads

L’approche de la fin de l’année est souvent synonyme de romances de Noël mais également de classements des meilleurs livres publiés. La plupart des sites répertoriant les avis des lecteurs s’y livrent. Je suis très attachée à Goodreads, site américain où se trouvent d’ailleurs des livres de tout pays. Chaque fin octobre, commence le premier « round », quinze titres sont sélectionnés et cela se termine plusieurs semaines plus tard par l’élection du meilleur. Dans la catégorie romance (il y en a de nombreuses autres), j’ai été frappée par l’évolution récente, sur quelques brèves années, des titres considérés par les lecteurs comme les meilleurs de l’année. Cette année, je crois que la mutation est effectuée. Il ne reste plus tellement des grands noms d’il y a quelques années hormis ceux d’auteures qui ont beaucoup évolué. Plutôt que vous présentez les quinze titres, je vais les classer selon ce que j’ai noté. Les reines du genre tiennent le choc mais… En effet, on retrouve des noms connus comme celui de Colleen Hoover (qui est là chaque année et gagne très souvent) avec Regretting You, puis les Christina Lauren (au pluriel puisque c’est un duo d’auteures), avec In a Holidaze, et Jennifer Armentrout, avec…

Le syndrome du spaghetti de Marie Vareille
romans YA / 2 novembre 2020

J’aime beaucoup cette auteure, son style et les thèmes qu’elle aborde, et je la suis quand elle publie un roman YA, jeune adulte, qui peut satisfaire un public plus âgé également. Léa mène une vie très confortable auprès de ses parents et de sa sœur. Elle est particulièrement proche de son père avec qui elle partage une passion pour le basket. Ils ont en commun un projet, ce qu’ils appellent le map, c’est à dire lui permettre de devenir la quatorzième Française à intégrer la ligue féminine de basket américaine. Tout semble être très bien engagé quand la tragédie va frapper la famille et tout bouleverser, plongeant cette ado de seize ans dans une remise en question terrible et douloureuse. Je ne reviendrai pas sur le titre dont le sens est expliqué dans le livre, mais qui illustre bien la vie de Léa. Et si les thèmes explorés ne sont pas au final follement originaux, on se laisse happer par une très jolie histoire. Beaucoup de YA abordent ces moments clés de la vie qui peuvent débarquer alors qu’on est très jeunes, et peut-être pas totalement armés pour cela. Ici, ce qui est intéressant, c’est le milieu du sport de…

N’oublie pas les chocolats ! de Tamara Balliana
romances contemporaines / 19 octobre 2020

Voilà un très bonne entrée en matière si vous voulez vous préparer douillettement aux frimas de la fin de l’année et à Noël. J’ai commencé une série de lectures de romances de Noël par cette jolie histoire qui nous entraîne derrière Devi et son patron, Gabriel. Tout est délicieux dans cette romance, en commençant par les chocolats que Devi fabrique chez elle comme d’autres font des cookies. Devi porte un nom peu usuel en Alsace, là où elle vit car elle a des parents un peu décalés, adeptes de culture indienne. L’une des conséquences, hormis son prénom, est que Devi n’a jamais vraiment fêté Noël alors quand elle accepte un boulot dans un magasin de jouets après avoir perdu le précédent, dans une agence immobilière, elle se doute que ça va être un peu compliqué. Pas facile de baigner en permanence dans une ambiance festive lorsqu’on n’aime guère la période et ses caractéristiques. Mais le gérant du Paradis du Jouet, Gabriel, est un peu son opposé. Il adore la période et en même temps qu’il tombe amoureux d’elle, il se fait fort de lui faire apprécier tout ce qu’elle n’aime pas. L’histoire est jolie et légère comme une ganache au…

L’homme préhistorique est aussi une femme de Marylène Patou-Mathis
Essai / 15 octobre 2020

Le titre de cet ouvrage est assez clair me semble-t-il pour comprendre de quoi il s’agit. Marylène Patou-Mathis est une éminente préhistorienne qui a écrit de nombreux romans et s’intéresse aujourd’hui à la place de la femme dans la préhistoire. Vaste débat qui revient aussi à se poser la question de la naissance du patriarcat. A-t-il toujours existé comme la plupart des préhistoriens l’ont affirmé à ce jour ? Et la femme a-t-elle eu vraiment la place qu’ils lui ont attribué ? Pour faire simple, est-ce que l’homme, fort et viril, courait la campagne pour chasser pendant que les femmes étaient installées dans des grottes à s’occuper des enfants et à faire à manger ? Il n’y a pas de réponse définitive, tout simplement parce que ce sont des périodes très reculées où les sources archéologiques sont peu nombreuses et éparses mais Marylène Patou-Mathis suggère une autre approche, moins systématique, qui revient aussi à parler de l’invisibilité des femmes. On peut diviser cet essai en trois parties : la première revient sur la période où la préhistoire est née et l’image que l’on avait de la femme et de sa place dans la société. La seconde partie fait le point…

Forgetting You de L.A. Casey
romances contemporaines , vo anglais / 13 octobre 2020

Le pitch de ce roman était très sympathique et il est écrit par une auteure irlandaise ce qui lui donne un petit charme particulier même si la localisation de l’intrigue ne change pas grand-chose. Elle ne tient malheureusement pas toutes ses promesses. Le livre démarre sur l’accident de Noah et de son amie Bailey. La scène est d’ailleurs excellente et lance formidablement le roman. Pour une raison que l’on ignore, Noah et Bailey roulent à toute vitesse, la nuit, sur du verglas. Noah appelle alors Elliot, son ex, et il assiste en direct à l’accident. Arrivé avec les secours, puisqu’il est pompier volontaire, il constate la gravité des blessures de Noah et que sa sœur est décédée. le choc est terrible et lorsque Noah reprend connaissance, il constate qu’elle a perdu la mémoire des cinq dernières années et croit toujours être en couple avec lui. Elle a par conséquent totalement occulté son mariage avec un certain Anderson. Le décor est planté. On sent bien qu’il y a beaucoup à expliquer : l’accident, la raison de la séparation du couple, qui est Anderson, l’époux de Noah et d’autres multiples détails. Le reste est assez décevant. L’exploitation de l’amnésie de Noah est…

La saison des romances de Noël est arrivée !

Il n’y a pas besoin de passer beaucoup de temps sur les réseaux sociaux pour découvrir que Noël approche dans la romance. Il n’y a qu’à regarder les sorties annoncées en octobre pour voir se bousculer des pulls à col roulé tricotés main avec d’affreux dessins ; des sapins, des boules, du vert (sapin !) et de la neige (qu’on ne verra sans doute plus que dans les romances avec le réchauffement climatique). Je ne détaille pas davantage mais vous voyez certainement ce que je veux dire. Il y a quelques années, les sorties étaient bien moins nombreuses et provenaient toutes des USA. En effet, ce n’est pas du tout une tradition française et dans la romance, ça a longtemps été réservé à l’historique. Il s’agissait souvent de nouvelles, de livres plus courts, parfois liés à un roman précédemment publié et qui permettait de voir le couple de héros fêter son premier Noël. Charmant ! Les thèmes étaient alors particulièrement tournés vers la magie de Noël, le miracle, parfois la naissance. Bref, ces histoires s’inscrivaient dans une tradition chrétienne se référant directement à des éléments religieux comme les douze jours après Noël (Twelvetide) qui désignent la période allant du 25 décembre…

The Anti-Boyfriend de Penelope Ward
romances contemporaines , vo anglais / 9 octobre 2020

Penelope Ward caracole en tête des listes de best-sellers aux USA et je me plonge toujours avec plaisir dans ses romans. Si ce dernier opus n’est pas mauvais, il emprunte une voie que l’auteure a déjà empruntée et c’est un peu dommage. Tout commence par une rencontre entre voisins, ce que Penelope Ward a déjà fait. Deacon est le voisin de Carys. Et elle le sait parce qu’elle l’entend chaque fois qu’il ramène une femme à la maison. Elle comprend d’ailleurs très bien ces femmes car Deacon est charmant et elle-même ne voudrait pas son plaisir. Mais voilà, c’est perturbant. Elle va donc gentiment lui demander de modifier un peu la position du lit, ce qui va conduire à une début de relation amicale charmante entre Carys et Deacon, mais également sa petite fille joliment nommée, Sunny. Carys élève en effet sa petite fille. Le père ne souhaite pas faire partie de sa vie et Deacon va vite flasher sur l’enfant. La suite est plutôt classique dans les livres de cette auteure. C’est plutôtréaliste et on va suivre les héros sur une longue période car si tous les deux s’apprécient beaucoup, ils ont de bonnes raisons de ne pas se…

La romance et le piège du mommy porn

L’expression mommy porn a été popularisée au moment de la publication de Fifty Shades of Grey, d’EL James. Le mot qualifie au départ un type de films pornographiques mettant en scène des femmes qui ne sont plus des jeunes filles. Cela se voulait une double insulte pour cette saga au succès énorme. Non seulement, il était un porno, c’est à dire forcément nul en dehors du pouvoir d’excitation qu’il suscitait, mais il était aussi du porno pour « maman », c’est à dire des mères de famille qui meurent d’ennui et ne trouvent pas leur compte d’excitation sexuelle dans les sites dédiés ou les films, plus souvent réservés à un public masculin ; les femmes auraient besoin d’autres choses ; en filigrane, on ajoutait une dernière pique : les femmes, pour être excitées, ont besoin d’un habillage « romantique ». La scène elle-même ne suffit pas, mais ajoutez un peu de « blabla cucul la praline » et cela fonctionnerait. Cette expression a immédiatement contribué à dévaloriser le livre, à l’évacuer, sans se poser du tout les questions de son succès. Cela fonctionnait, car c’était du porno. Que les femmes le lisent en masse, qu’elles admettent qu’une initiation sexuelle sado-maso était parfaitement admissible, était pourtant un fait…

Playing with Fire de LJ Shen
romances NA , vo anglais / 23 septembre 2020

Je ne présente plus cette auteure qui est sans doute l’une des meilleures dans la romance actuellement. Elle publie beaucoup en ce moment et elle enchaîne les succès. Cette romance NA assez classique porte sa patte même si elle a quelques aspects plus classiques, moins provocateurs que certaines de ses romances avec des héros masculins plutôt insupportables ! Comme l’indique le titre, le feu est au cœur de cette histoire et notamment de la vie de Grace, l’héroïne. Vers l’âge de seize ans, elle a été victime d’un incendie qui l’a en partie défigurée. Cette jeune femme, blonde, jolie, très populaire, s’est retrouvée du jour au lendemain, sans un de ses principaux atouts. Elle s’est repliée sur elle-même et végète un peu à vingt ans dans sa ville du Texas où elle poursuit ses études.Elle a presque abandonné son envie de de venir comédienne de théâtre et a peu d’amis. Elle travaille dans un food truck et a la désagréable surprise d’y voir débarquer un nouvel employé, West. Il est très connu sur son campus puisqu’il pratique les combats illégaux. Il est très doué à ce sport et est très populaire, attirant autant part son physique que par l’aura de…

Le contexte américain dans la romance francophone
article/billet d'humeur/analyse / 21 septembre 2020

Pourquoi de nombreuses romances francophones se déroulent-elles aux États-Unis, dans un contexte qui se prétend américain alors que bien souvent, l’histoire pourrait se dérouler à Vesoul, Vladivostok ou Valparaiso, sans que cela ne change quoi que ce soit ? Voilà la question que je me pose très souvent en consultant le résumé d’une romance francophone ou en lisant les commentaires des lectrices dans des groupes ou sur les réseaux. Ce serait apparemment plus glamour, plus sexy. C’est surtout très commun pour les lectrices, nourries aux séries Netflix et autres qui sont très souvent anglo-saxonnes, c’est vrai. Ajoutons que la romance francophone emprunte de nombreux tropes à celle qui vient d’outre-atlantique et vous avez votre réponse. En effet, si vous parlez de romance sportive, il est souvent question de baseball et de football américain. Si ces sports existent chez nous, ce ne sont pas, et de loin, les plus connus et les plus pratiqués. Difficile donc de situer une intrigue ailleurs que dans le pays qui a contribué à les développer et où il y a des équipes et des joueurs vedettes. Il en va ainsi de quelques thèmes, finalement peu nombreux. Pour la plupart, les intrigues pourraient probablement se dérouler…