Soulless – King – 4 de T.M. Frazier

4 mai 2020

Si vous aimez la romance, rude, sombre, qui n’hésite pas à mélanger violence, sang et sexe, T.M. Frazier est ce qu’il vous faut. Ce livre ne peut pas être lu sans celui qui précède et probablement pas les deux autre d’avant. En effet, de nombreuses pistes se referment, certaines ouvertes dès le tout début de la saga. Ne lisez donc pas cette chronique si vous voulez ne rien savoir de l’histoire de Thia et Bear.

Bear et Thia se sont rencontrés encore très jeunes. Thia était enfant et a pris pour argent comptant une promesse du jeune Bear : la protéger si jamais elle en a besoin. Or, âgée à peine de dix-huit ans, la jeune femme va connaître un drame épouvantable que l’on découvre dans le premier tome de leur histoire. Elle va filer chercher le secours de Bear et se jeter littéralement dans la gueule du loup, c’est à dire les pattes du père de Bear. Dans cette seconde partie, nous allons suivre le dénouement de leur histoire mais également de ce qui oppose Bear à son père, Chop, le prez d’un club de bikers.

Si vous connaissez les ambiances à la Sons of Anarchy et des nombreuses romances plus ou moins réussies qui ont fleuri autour de ce thème, vous allez tout retrouver ici, surtout dans ce tome. L’intrigue repose essentiellement sur la romance, attention. Il ne s’agit pas vraiment de plonger dans les rouages du fonctionnement d’un club mais bien de suivre le couple de héros.

T.M. Frazier a deux qualités : elle a un vrai don pour créer des twists, le défaut étant qu’elle en oublie parfois la crédibilité de son intrigue. Elle n’a pas peur non plus de montrer un monde de violence et de sang et de décrire des situations bien loin de nos exigences féministes et modernes sur les rapports homme/femme ! Mais malgré ça, j’apprécie ses histoires car l’alchimie entre ses personnages et son énergie à suivre son idée sont très convaincantes.

Je ne vous dirai donc rien de l’intrigue qui reprend là où le tome précédent s’arrête, c’est à dire sur une sacrée surprise. Le reste porte sur l’opposition entre Bear et son père, ainsi que son ancien club. Loyautés pas évidentes, personnages troubles, tout y passe et ne croyez pas que vous avez deviné où tout cela va, parce que vous serez certainement étonnés ! De plus, le récit fait de fréquents retours en arrière, dans la vie des deux héros, Thia et Bear, ce qui nous permet d’en apprendre beaucoup sur leur famille respective, notamment celle de Bear, assez peu évoquée jusqu’alors.

On passe par pas mal d’émotions et ça aussi, c’est très réussi. On rit, on s’indigne, on grimace, on a parfois la nausée…

Et comme l’auteure sait très bien ce qu’elle fait, elle surprend… jusqu’au bout. Un moment de lecture bien plus prenant que l’on peut s’y attendre au départ. Ce n’est pas une intrigue parfaite loin de là, mais on se surprend à l’oublier au profit du charme des personnages.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.