Play On – Play On – 1 de Samantha Young

13 septembre 2017

J’adore l’écriture de Samantha Young et la voir situer un roman de nouveau en Écosse était une excellente nouvelle pour moi. J’ai bien aimé le début du roman et surtout le parti-pris qu’elle a choisi, celui de ne pas faire une romance au plan classique et prévisible. Mais, malheureusement, je n’ai pas été passionnée par la suite. Il y a  pour moi des défauts majeurs que cette auteure évite en général.

L’histoire est racontée du point de vue de Nora et nous allons la suivre sur plusieurs années, entre dix-huit et vingt-quatre ans environ. Nora est américaine et vit dans une petite ville de l’Indiana. Elle y étouffe en vivant auprès d’une mère amère et distante et d’un père amputé qui vit très mal son handicap et la perte de sa fortune après ses problèmes de santé. Nora a dû abandonner ses grands projets, elle voulait devenir actrice de théâtre classique. Elle vivote, au bord de l’explosion entre sa mère et son père. Alors quand deux jeunes Écossais passent dans sa petite ville et que l’un d’eux la séduit, elle saisit sa chance et le suit dans son pays après un mariage éclair.

Le roman se déroule en plusieurs actes, ceux de la vie de Nora et des grands tournants qui la marquent. Le parti-pris de départ, assez audacieux dans la romance, est que l’on ne va pas découvrir toute de suite le héros, Aidan. Il n’entrera dans la vie de la jeune femme qu’au bout d’un certain temps, par petites touches progressivement. Et si cela n’est pas habituel, c’est original et plutôt bien fait à condition d’accepter cela. Paradoxalement, c’est lorsque la romance entre Nora et Aidan commence que tout devient un peu ennuyeux et m’a fait parfois lever les yeux au ciel. Il y a dans la vie de Nora une avalanche de drames. Je ne dévoilerai pas tout ce qui se produit mais il y a de quoi perdre le moral tellement le destin va lui réserver de sévères coups. Il n’est pas facile de gérer de façon crédible autant de drames. Le propos de Samantha Young est de démontrer combien il est difficile pour Nora de trouver sa voie avec tellement d’obstacles. Mais était-il nécessaire de les empiler comme cela ? j’en doute. L’auteure abuse aussi des coïncidences extraordinaires et des affreux malentendus qui auraient pu s’expliquer si les héros avaient parlé ne serait-ce que deux minutes. Et comme, elle veut justifier absolument le malentendu, elle fournit des tonnes d’explications bancales… Sincèrement Samantha Young sait faire mieux. Et que dire des affreux méchants qui conspirent contre le bonheur des héros et des interruptions à répétition des scènes de sexe qui empêchent les héros de conclure ?

Le couple perd un peu de son intérêt. Nora est charmante et courageuse. Il y a des détails très réussis dans le roman. Cette petite jeune fille, qui évoque un elfe, est adorable, se bat avec sincérité et générosité. Sa passion pour le théâtre a trouvé un exutoire dans l’intervention auprès d’enfants hospitalisés. Cette idée est lumineuse et réussie. Il en est de même lorsqu’elle parle d’une petite fille qui va la rapprocher d’Aidan. Lui est décevant. Et quand on connaît le talent de l’auteure pour les personnages masculins, c’est encore plus dommage. On le voit finalement assez peu. On nous le présente comme follement séduisant, producteur de musique, mais on ne voit pas vraiment son activité professionnelle, qui pourtant lui confère une aura particulière.

Je râle beaucoup, mais le livre a de bons moments, il y a des scènes intenses entre les héros, de très jolies scènes pleines d’émotion, des personnages secondaires très attachants, mais cela est un peu noyé dans cette intrigue qui n’est pas extraordinaire, il faut bien le reconnaître.

Ce roman est le premier d’une série et il y a en effet pas mal de personnages qui pourraient avoir leur histoire. J’avoue ne pas attendre passionnément la suite. En réalité, ça fait plusieurs livres de Samantha Young qui ne m’emballent pas plus que ça. Dommage, vraiment…

  • 7/10
    - 7/10
7/10

Résumé

Nora O’Brien chased a dream from Indiana to Scotland, so sure it was the right thing to do. Three years later she was left in her adopted country with nothing to her name but guilt and regret.

Until Aidan Lennox entered her life.

Older, worldlier, a music producer and composer, the sexy Scot should never have made sense for Nora. But somehow, in each other, they found the light they were looking for, the laughter and the passion—the strength to play on despite their past losses.

But when life dealt Aidan another unlucky hand, instead of reaching for her he disappeared. The agonizing loss of him inspired something within Nora. It fired her spirit— the anger and hurt pushing her forward to take control and reach for her dreams.

Finally pursuing a career on stage while she put herself through college, everything is how Nora wants it. She’s avoiding heartbreak and concentrating on her goals.

Sounds easy but it’s not. Because Aidan is back. And for some reason he hates Nora.

He’s determined to be at war with her. And she has absolutely no idea why.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.