The Hard Truth About Sunshine de Sawyer Bennett

3 avril 2017

Si vous connaissez Sawyer Bennett, vous serez peut-être surpris par ce très beau livre poignant et fort qui n’utilise pas du tout les habituels chemins de la romance tout en la préservant. L’histoire que ce roman raconte est inspirée par la rencontre marquante que l’auteure a eu avec un Marine américain. Elle a en tiré le récit de Christopher Barlow qui nous raconte ce qu’il a vécu tout au long du livre. C’est un road trip à travers les États-Unis, une sorte de voyage initiatique, de rédemption où il est question d’amour, d’espoir mais également beaucoup de mort.

Christopher Barlow est revenu d’une mission en Afghanistan, grièvement blessé. Il a perdu une jambe et une partie de la main. Et surtout, sa vie s’est effondrée. Sa petite amie l’a quitté, sa famille l’a oublié, sa carrière a disparu. À vingt-six ans, il bouillonne de rage et n’accepte pas son sort. C’est cette colère qui va le conduire dans un petit groupe de paroles de personnes dépressives à cause d’une situation particulière. Il y a Connor, un ado qui est au stade terminal d’un cancer de la peau ; Barb, victime d’un inceste ; et il y a Jillian, une superbe jeune femme qui souffre d’une maladie orpheline qui la rend lentement aveugle et affaiblit son cœur. Christopher a  remarqué Jillian mais il est bien trop en colère pour l’apprécier et les deux autres ne lui inspire aucune compassion. Il n’en a plus pour lui-même. Tous sont obsédés par la mort qui les attend à plus ou moins brève échéance ou à laquelle ils ont pensé à un moment ou un autre de leur calvaire.

Pourtant, Christopher va accepter de partir avec les trois autres dans un long voyage pour conduire Connor au bord du Pacifique. Le chemin sera parsemé d’arrêts et de pauses qui vont le changer définitivement.

Un tel résumé peut faire peur et il ne faut pas nier que la fin de cette romance est tout de même nuancée par la gravité du sujet. Mais il n’y a pas de tristesse plombante dans ce récit. Tous attendent quelque chose de ce voyage même Christopher même s’il ne le sait pas et ce n’est pas un long chemin lugubre agrémenté de lamentations. Il y a des larmes, des moments difficiles mais également de la joie et de l’espoir. Christopher change, se retrouve, se redécouvre au fil des pages. Connor, Barb et Jillian sont des personnages marquants chacun à leur façon. Ils sont eux aussi à la recherche de quelque chose. Jillian est un personnage lumineux et solaire malgré la lourdeur de sa maladie. Elle est un rayon de soleil, qui va aller débusquer Christopher au fond de sa tanière. La délicatesse, la douceur, la finesse de leur relation est superbe. Il ne s’agit pas d’une romance comme les autres pour de nombreuses raisons mais elle est très forte, très intense à sa façon.

Ce chemin vers le Pacifique est une leçon de vie, une façon aussi d’analyser les conséquences de la guerre sur un homme qui avait choisi l’armée pour échapper à sa condition sociale et y a tout perdu. C’est un regard sur la mort, sur la vie, sur l’amour, sur les rencontres que l’on fait, sur le destin. Tout le monde ne trouve pas le chemin vers la lumière et le soleil après ce qu’ont vécu ces personnages mais il reste un message doux-amer et poignant très marquant.

Ce roman pousse à la réflexion. Il n’est pas parfait, j’ai trouvé certains flashbacks inutiles, obligeant l’auteure à se répéter. C’est un peu dommage car la simplicité et la limpidité du récit sont tellement efficaces qu’il n’y avait nul besoin d’insister mais l’impression reste très forte et belle. La romance change, certains auteurs osent des histoires un peu différentes, sans utiliser les bonnes vieilles ficelles réputées indispensables comme le sexe et les clichés. Il y en a quelques-uns ici mais surtout il y a une belle histoire très émouvante.

 

  • 9/10
    - 9/10
9/10

Résumé

Despite having narrowly escaped death’s clutches, Christopher Barlow is grateful for nothing. His capacity to love has been crushed. He hates everyone and everything, completely unable to see past the gray stain of misery that coats his perception of the world. It’s only after he involuntarily joins a band of depressed misfits who are struggling to overcome their own problems, does Christopher start to re-evaluate his lot in life.

What could they possibly learn from one another? How could they possibly help each other to heal? And the question that Christopher asks himself over and over again… can he learn to love again?

He’s about to find out as he embarks upon a cross country trip with a beautiful woman who is going blind, a boy with terminal cancer, and an abuse victim who can’t decide whether she wants to live or die.

Four people with nothing in common but their destination. They will encounter adventure, thrills, loss and love. And within their travels they will learn the greatest lesson of all.

The hard truth about sunshine…

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.