Cole de Tijan

15 mars 2017

Voilà une auteure que je ne connais pas encore très bien mais dont je vais explorer le travail très bientôt car cette romance assez surprenante dans le genre est très bien menée et très intelligente. Ce n’est jamais facile de faire une histoire d’amour dans un milieu criminel. Nous sommes à Chicago, le héros est membre de la famille Mauricio et donc un leader de la mafia de la ville. Pour resituer ce roman dans la bibliographie de cette auteure, rappelons qu’elle a publié déjà deux romans de ce type sur un personnage qui fait son apparition dans ce livre : Carter Reed. Cela n’empêche pas du tout de lire ce livre qui porte donc sur Cole Mauricio et surtout sur Addison, l’héroïne. C’est elle qui parle pendant toute la longueur du roman ; Cole raconte l’histoire seulement dans quelques chapitres.

Addison est au départ une jeune veuve, bien ordinaire. Elle vit à Chicago et un an après la mort de son mari dans un accident de voiture auquel elle a assisté, elle sort péniblement de l’abime où le drame l’a plongée. Addison pense que la meilleure façon d’avancer et de reprendre son travail de chroniqueuse dans un journal et de déménager. Elle va emménager alors dans un immeuble luxueux au centre-ville, radicalement différent de sa banlieue. Et quelques temps plus tard, elle va faire a connaissance de celui qui se présente sous le nom de Cole. C’est un homme impressionnant dont elle distingue très vite le pouvoir et la personnalité intense. Pourquoi ne pas céder à une attirance qui s’avère exceptionnelle surtout si elle veut refaire sa vie ?

Évidemment, cela va être un peu plus compliqué que cela. La première excellente nouvelle est que le roman propose une très bonne intrigue qui est globalement très crédible même si on peut sourciller à quelques reprises. C’est un défi de raconter des histoires dans la mafia sans caricaturer ou présenter des situations totalement incroyables. Ici, tout se tient et s’enchaine avec une grande harmonie. Si on peut globalement deviner qu’il va y avoir des rebondissements, ils ne sont pas forcément tous prévisibles et la fin du roman présente une situation bien différente du départ.

L’autre très bon élément est la relation toute en douceur et en harmonie de Cole et Addison. Jamais un mafieux n’a été aussi posé, réfléchi, et amoureux. Tijan ne fait pas faire beaucoup d’introspection à ses personnages. Mais le peu qui est dit, les questions qu’ils se posent sont largement suffisantes pour comprendre leurs décisions et les trouver crédibles. Le monde de la mafia est laissé pendant assez longtemps en dehors de l’intrigue. Cela évite de s’interroger trop longtemps sur la moralité de Cole qui a une attitude très noble et tendre, loin de la brute criminelle que sa position impliquerait. C’est un des points manquant un peu de réalisme mais cela offre une très jolie histoire d’amour avec Addison. Elle-même n’est pas la veuve éplorée qu’on pourrait prévoir. L’histoire n’est pas simplement celle de la sortie du deuil. En fait, Tijan s’approprie totalement ses personnages et interprète à sa façon leur histoire. Cela donne un petit goût unique à cette romance que très peu d’autres ont. Parmi ces éléments, notons que l’auteure ne développe que très peu les scènes intimes, ce qui est assez rare dans la romance actuelle.

C’est donc une histoire prenante, avec des personnages forts, dans un contexte très bien utilisé qui offre même quelques scènes d’action. Carter Reed fait des apparitions remarquées et aura droit à un autre épisode de ses aventures ultérieurement. Quant à l’auteure, elle a une plume très personnelle, reconnaissable, ce qui est un plus évidemment. Tout ceci donne envie de lire d’autres de ses romans.

  • 8/10
    - 8,5/10
8/10

Résumé

I shouldn’t have remembered him.
He was just a guy who walked through a restaurant. I didn’t know his name. We never made eye contact. There was no connection between us at all.
But I could feel him.
The tingle down my spine. The command in his presence. The snap of tension in the air around him. That was the first time I saw him, and I was captivated.
The second time was different.
He was in the mysterious back elevator of my apartment building. Our eyes met for a fleeting second before the doors closed, and I was staggered. My breath was robbed. My senses on high alert. My body hummed.
That was just the beginning.
He was the leader of the mafia. I was about to fall in love with him, and his name…
Cole Mauricio

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.