All In – Full Tilt – 2 de Emma Scott

3 décembre 2016

all-inJ’ai adoré chaque mot, chaque page, chaque émotion de ce livre, sans doute encore plus que dans le premier tome parce qu’il est aussi lourd d’espérance que le premier l’était de tristesse. Le roman précédent était beau, grave et douloureux ; celui-ci est poétique, déborde d’amour et touche au cœur. Emma Scott a beaucoup de talent et surtout sait susciter les émotions avec finesse et intelligence dans une histoire qui n’avait rien de facile et donne un duo de livres assez inhabituel. Ce roman peut presque se lire seul mais il vaut mieux avoir le premier car, sinon, vous ne saurez pas vraiment qui est Jonah et ce serait fort dommage. Donc, ne lisez pas forcément cette chronique si vous ne souhaitez pas lire de spoilers sur le premier opus même si je vais essayer d’en faire le moins possible.

J’ai attendu d’avoir les deux tomes et du temps pourenchaîner leur lecture. Le premier a apporté son lot de larmes et si l’on sait très bien, depuis le début, comment cela va finir, il est difficile, comme les personnages du livre le disent eux-mêmes, d’accepter la mort injuste d’un homme brillant, séduisant et qui est tant aimé. Jonah a donc disparu laissant un vide immense dans la vie de ses proches et des deux héros, son frère, Theo, et celle qui a illuminé la fin de sa vie, Kacey.

Celle-ci va exploser sous la pression. La douleur est trop forte, trop totale et sa fragilité personnelle ne lui permet pas de faire face. Kacey va donc quitter Las Vegas, laissant derrière elle ses souvenirs, du moins, elle l’espère mais abandonnant aussi Theo et ses parents. Dans un prologue, on sait, et on s’en doutait, que Theo est amoureux depuis longtemps de Kacey. Il a aussi promis beaucoup à son frère et perdre toute trace de la jeune femme va le toucher très profondément. Mais la vie va reprendre son cours, les planètes vont s’aligner dans le ciel et les deux jeunes gens vont se retrouver au bout d’un long voyage compliqué.

L’histoire est basique et peut même déranger. L’idée que le frère d’un homme décédé peut tomber amoureux de celle qui était sa compagne est un perturbante. D’autre personnages du roman le pensent d’ailleurs, tout comme il n’est pas aisé de mesurer le temps considéré comme « normal » de faire un deuil. Pas plus qu’il n’est facile de penser qu’on peut avancer dans sa vie, en terminant son deuil, sans jamais oublier l’être perdu. Cela touche forcément tout le monde car malheureusement nous sommes tous à égalité dans ces situations et il est très difficile d’anticiper se propres réactions. Emma Scott va juste proposer sa propre vision de la chose. Ce roman est donc celui du deuil, celui que font Kacey et Theo, mais aussi celui de leur amour.

Le jeune homme est un héros magnifique, d’un type qui me touche toujours beaucoup. Theo n’est pas le personnage le plus flamboyant qui soit. Si Jonah, artiste capable de créer des féeries en verre était lumière, dompteur de la matière et du feu, Theo reste dans l’ombre, dans celle de son frère parfois. Il est une sorte de trou noir. Cette comparaison s’impose presque car, à plusieurs reprises, les personnages désignent ceux qu’ils aiment en disant qu’il sont leur univers entier. Theo est cette partie de l’univers, puissante, créatrice, impénétrable. Theo est celui qui donne sans attendre en retour, qui fait sans le dire, qui aime sans l’avouer. C’est un personnage généreux qui reçoit peu. Il est totalement, du début à la fin, beau, sans faiblesse mais incroyablement tendre et amoureux. Il cherche et va trouver sa place dans ce roman et pas simplement du point de vue amoureux. Lui aussi est un artiste. Kacey est dans la même situation. Elle doit trouver ce qu’elle veut faire de son talent pour la musique, se trouver grâce à cela, exprimer sa tristesse de cette façon. Tout est lié dans les livres d’Emma Scott : Kacey écrit des chansons et les chante parce que c’est aussi sa façon de communiquer avec les autres.

Leur parcours est somptueux, construit avec une lenteur et une minutie d’orfèvre. Si vous aimez les histoires où les deux héros se dévorent en deux chapitres, passez votre chemin. Là, ils vont se consumer lentement, très lentement, tisser tous les liens possibles et imaginables avant de le feu d’artifices. Le parcours est lent et laborieux comme il se doit. Tous deux ont beaucoup d’obstacles personnels ou pas à dépasser.

L’écriture d’Emma Scott est superbe, puissamment évocatrice, parsemée de ces phrases, mots ou détails qui sont la marque des grands. Il ne suffit pas de multiplier les rebondissements, assez faciles à deviner ici, mais il faut qu’ils atteignent leur but avec une précision chirurgicale: toucher votre cœur et votre esprit. Elle y arrive très bien, même si on peut lui reprocher une fin un peu trop rose étant donné les difficultés. Mais, cela fait un bien fou après tout ce que les héros ont vécu. Il est question d’amour sous toutes ses formes, plus encore que de deuil. Parmi tout ce qui est dit, il faut souligner l’admirable beauté du lien qui unissait Jonah et Theo, les deux frères.

J’ai adoré ce duo de livres, évidemment. J’aime quand la romance parvient à transporter comme cela sans vouloir en faire trop, en utilisant des idées simples magnifiées par la façon dont elles sont racontées.

  • 10/10
    - 10/10
10/10

Résumé

Reeling from her loss, Kacey Dawson is grieving and heartbroken, her addictive demons hauling her back into the alcohol-soaked abyss she worked so hard to crawl out of. Kacey teeters on the edge of oblivion, and must fight her way through the pain, to build a new life for herself with her music, and somehow fulfill the promise she made to Jonah…one she feels is impossible to keep.

Theo Fletcher has a secret burning in his heart, one that he holds close, while he struggles to keep strong for his family that is falling apart. His mother’s health is fragile and his father’s disapproval is breaking him down. Theo is afraid if he follows his heart, he’ll fail, and not just himself, but his brother who believed in him when no one else did.

Drawn together by their pain, Theo and Kacey slowly build a friendship, re-forge old ties, help each other to heal, and give one another the courage to reach for their dreams. Together, from the depths of grief and guilt, they learn to laugh again, to trust again, and quite possibly find something beautiful and lasting amid the shattered pieces of their broken hearts.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.