Bedwrecker de Kim Karr

12 novembre 2016

bedwreckerJe suis toujours un peu partagée quand je lis un roman de Kim Karr. Parfois les ficelles sont grosses et c’est encore le cas ici, mais elle a un sens des relations brûlantes entre les couples rarement égalé. Ce roman fait aussi plutôt partie des bons livres de sa liste donc, ce serait dommage de s’en priver.

Il fait partie d’une série très libre avec des romans indépendants mais bien entendu, on croise des héros précédents dans ce roman et sans doute aussi les personnages principaux du prochain livre. Comme d’habitude, si vous ne voulez pas du tout entendre parler de personnages et que vous avez envie de lire tous les opus de cette saga, ne commencez pas par celui-ci ; pour les autres, il se lit très bien indépendamment.

Margaret est donc une jeune femme qui aime le sexe, sait parfaitement satisfaire ses besoins et elle assume parfaitement cela. C’est pourquoi, quand elle va tomber sur Keen, un soir en boîte, elle sait qu’il est exactement ce qu’il recherche. Leur entente dépasse tout ce qu’elle a pu connaître jusqu’alors. C’est un peu gênant car il se révèle être là pour rejoindre son demi-frère qui n’est autre que le colocataire de Maggie. C’est un peu embarrassant mais pas plus que cela. Maggie a l’habitude des histoires courtes et intenses. Ce dont elle ne se doute pas c’est que cela va s’arrêter un peu plus vite qu’elle ne l’aurait voulu mais, que dans le même temps, elle n’en a pas terminé avec Keen.

Pour dire les choses très simplement, chaque fois que Maggie et Keen partagent la scène, le livre atteint des sommets. Et heureusement, cela arrive très souvent. Kim Karr réussit parfaitement entre eux. c’est une relation profondément équilibrée car si Keen, au départ, est un trader, style « Le Loup de Wall Street » (en plus sympathique!), Maggie a un travail plutôt sympa, elle aussi. Elle n’a rien à lui envier en matière de sexualité. Elle lui ressemble beaucoup dans ce domaine. Ce sont deux superbes jeunes gens qui ont l’habitude de séduire et de plaire. Ils le savent. Quand ils sont ensemble, les étincelles volent et c’est tellement bien fait que vous vous demandez si votre livre ne va pas s’enflammer ( ou votre liseuse, tant qu’à faire!). Les scènes de sexe sont magistralement écrites, très graphiques et directes mais aussi emplies du respect et de l’équilibre qui existe entre les deux personnages. C’est assez rare et cela montre qu’on peut écrire encore des scènes de sexe efficaces en romance.

Les deux personnages sont donc très réussis et ont tous les deux leur dose de problèmes. Là aussi, ils se ressemblent un peu. Ils ont tous deux des rapports un peu complexe es avec leurs parents. je n’en dis pas plus, les rebondissements sont rares et reposent essentiellement sur ce point.Ce ne sont pas les personnages les plus torturés de la romance et cela aussi est plutôt agréable.

Ce qui pêche un peu, c’est l’intrigue, particulièrement linéaire et avec des rebondissements rares et assez prévisibles, quand ils n’ont pas été utilisés des milliers de fois. Si les dialogues fonctionnent bien entre les deux héros, les autres sont un peu en-dessous. On attend mieux d’une auteure qui s’en sort si bien à certains moments.

Il n’en reste pas moins qu’on s’amuse beaucoup dans cette comédie plutôt chaude et électrique. Les deux héros sont assez éblouissants et font oublier les quelques faiblesses. cette série est très attirante aussi installée entre la Californie et New York et peuplée de personnages qui ont beaucoup d’atouts. Le colocataire de Maggie est un ancien héros de téléréalité et l’on peut deviner qui pourrait éventuellement devenir la femme de sa vie. Je me pencherai certainement sur la question.

 

  • 8/10
    - 8/10
8/10

Résumé

Every girl has had a broken heart.
Every girl knows love hurts.
Every girl has a story.

This is mine…

My name is Maggie May and I met him under a haze of purple lights. As cliché as it sounds he was tall, dark, and handsome as hell, and I had fireworks in my eyes…literally.

It was New Year’s Eve and beneath the magic of all that glitters and shines, I fell for him and his wicked ways. The way he moved, the way he touched me, the way he brought me to orgasm over and over.

You should know that I don’t believe in love. Fairytales and happily-ever-afters are never anything I’ve dreamed of…until him.

Something changed the moment our eyes met. It wasn’t insta-lust or insta-love, it was simply him and me, and the dance floor at our feet.

The problem is our story ended three days after it started.
But now he’s back.
And he says he’s sorry.

Can I believe him?
Do I want to believe him?

He calls me his bedwrecker…but what if he wrecks me?

Wrap Up

  • 8/10

Pros

Cons

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.