Si on nous avait dit de Laura Trompette

13 mars 2016

si on nous l'avait ditIl était alléchant le résumé de ce nouveau roman de Laura Trompette. Et l’histoire ainsi que l’écriture de l’auteure ne manquant pas de charme mais il manque clairement le petit plus qui fait le coup de cœur, la lecture qui marque durablement.

Pourtant Laura Trompette semble avoir réuni tous les bons ingrédients : le héros est un Anglais, un homme d’affaires de la City, un brin arrogant, comme on les aime ; l’héroïne, Alice vit au fin fond de la Corrèze et aide ses parents dans la ferme familiale. Malgré tout, elle garde un lien avec l’extérieur puisqu’elle a une chaine youtube fort suivie ( à se demander d’ailleurs, comment il se fait que notre héroïne a encore des soucis d’argent…). On s’attend à la rencontre de deux opposés : un homme de la ville et une fille des champs, le choc culturel, social et évidemment amoureux. C’est clairement le projet de Laura Trompette et franchement cela commence bien avec un Nolan qui tombe en panne de voiture électrique juste devant la ferme de la famille d’Alice, le petit monde de cette Corrèze rurale plutôt bien évoqué et sans trop de clichés. L’auteure prend le soin d’e décrire avec exactitude le milieu difficile de l’élevage, ces temps-ci.

Mais si le début est satisfaisant, la suite ne décollera jamais vraiment. L’auteure fait de son mieux mais suit une intrigue qui apporte peu de rebondissements et surtout l’histoire est un peu plate, les héros peu attachants. Nolan s’en sort mieux car il va considérablement évoluer dans l’histoire : le jeune analyste financier issu d’un milieu aisé anglais va s’intéresser à la vie d’Alice mais aussi à celle de sa famille, il va faire de son mieux pour garder un lien avec elle… On ne peut pas en dire autant d’elle. Jamais Alice ne posera une question sur ce qu’il fait, ce qu’il aime, sa vie en Angleterre…C’est à se demander ce qui va la pousser à tomber amoureuse, d’autant plus que nos héros sont souvent loin l’un de l’autre. Alice a des soucis, certes, mais elle semble très centrée sur elle-même et attend passivement. Il manque la passion, les émotions dans cette histoire.

Cela se lit pourtant facilement, l’écriture de l’auteure est agréable, elle a un vrai talent pour trouver des formules, décrire des personnages. On suit l’histoire facilement mais sans hâte particulière et la conclusion, un peu expédiée, laisse aussi sur sa faim.

Il existe quelques personnages secondaires évoqués et ils pourraient revenir un jour mais si Laura Trompette sait écrire, la romance est une littérature d’émotion, psychologique aussi, et ici, il manque un peu de ces deux éléments ainsi qu’une vraie cohérence dans l’évolution des personnages. Un roman sympathique donc mais qui ne semble pas totalement abouti.

Le résumé:Dans sa Corrèze natale, Alice Perret rêve de jours moins monotones, tout en acceptant avec bienveillance sa routine au sein de la ferme de ses parents. Elle mène en réalité une double existence : si Alice n’est personne dans sa campagne, elle est quelqu’un en ligne. L’arrivée impromptue de Nolan Sharp, businessman anglais en vadrouille dans l’hexagone, va renverser l’ordre établi. En l’espace de vingt-quatre heures, un événement tragique va rapprocher ces deux êtres qui n’étaient en rien prédisposés à se connaître, encore moins à s’attacher

Wrap Up

  • 6/10

Pros

Cons

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.