0
7.5/10
On regrettera plus tard d’Agnès Ledig
littérature féminine / 13 mars 2016

Les livres d’Agnès Ledig sont toujours des petites bulles de sensibilité qui nous poussent à la réflexion sur notre place dans le monde, les relations, surtout que nous entretenons avec les autres, sur la vie aussi. Son dernier roman n’échappe pas la règle et nous amène dans un petite village vosgien, un peu perdu, là où l’institutrice, Valentine, va rencontrer Eric, l’homme blessé, papa, d’une petite Anna-Nina. En effet, un soir d’orage, Eric va arriver avec sa fille malade à la porte de Valentine. Cet homme qui a choisi l’itinérance depuis la mort de son épouse, voyage en roulotte avec sa petite fille mais la fièvre de l’enfant et les éléments vont le forcer à chercher de l’aide, à établir un contact avec d’autres humains, ce que quelque part, il évite soigneusement depuis des années. Pour Valentine, c’est sans doute aussi, le moyen d’ouvrir sa porte car elle a ses problèmes à porter, elle aussi. Nous allons suivre ce couple improbable et la petite Anna-Nina au cours des quelques semaines qu’il faudra à Eric de réparer sa roulotte et de pouvoir reprendre à la route. Ces jours seront évidemment fondamentaux pour tout ce petit monde, mais également, pour les proches…

0
7.5/10
Recipes for Melissa de Teresa Driscoll
littérature féminine / 9 janvier 2016

  Voilà un roman tendre et très sensible écrit par une journaliste britannique dont c’est le premier roman édité. Teresa Driscoll nous amène auprès de trois personnages, un père , sa fille et leur femme et mère. Celle-ci est décédée très jeune d’un cancer laissant un mari éploré et une petite fille très triste. Les années ont passé et Melissa, la petite fille a bien grandi. Elle vient d’avoir vingt-et-un ans. A sa grande surprise, un homme de loi va lui donner un carnet/livre écrit par sa mère dans les mois qui ont précédé son décès. Le livre est au cœur du roman et a une valeur toute particulière. C’est sans doute l’idée la plus jolie, tendre et douloureuse du roman. Eleonor, la mère de Melissa veut transmettre beaucoup à sa fille. Elle a vite compris que sa maladie priverait de mère sa fille et elle veut laisser des traces, des conseils car qui sera là pour le faire à sa place ? Alors, elle y met beaucoup de choses, des souvenirs, des explications sur la maladie, des recettes de cuisine ( ce sont elles qui donnent le titre au roman). Cette idée simple et belle va cependant plus loin….