Libérées de Titiou Lecoq
Essai / 22 octobre 2017

Je préfère prévenir dès le départ, j’ai totalement adhéré au livre de Titiou Lecoq car chaque chapitre, chaque phrase (ou presque, il ne faut pas exagérer non plus!) m’a parlé, m’a éclairée ou reprend quelque chose auquel je crois depuis longtemps. En un mot, Titiou Lecoq et moi sommes totalement sur la même longueur d’ondes sur le sujet. Cela nuit forcément à un jugement objectif, je l’admets mais je l’assume ! Alors quel est ce sujet ? Le féminisme, avec cette couverture pétante, ce poing levé et ce sous-titre qui n’est pas qu’une formule, loin de là : Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale. En effet, la chaussette sale (toujours unique, oui, oui, nous avons tous constaté cette règle étrange qui fait que la paire de chaussette perd souvent un de ses membres !) et de façon plus générale, les tâches ménagères sont encore au coeur de l’inégalité homme/femme. Titiou Lecoq aborde de cette façon un bilan du combat féministe, sa situation actuelle. La chaussette vous suivra au cours de son essai, même dans la conclusion mais le propos va bien au-delà, dans quatre grands chapitres qui permettent de voir le combat pour l’égalité homme/femme…