From The Embers d’Aly Martinez

Aly Martinez fait partie des auteures que j’affectionne qui écrit de la romance bien à elle, avec des héros rarement milliardaires mais plutôt du genre qui pourrait être votre voisin. Ce qui va arriver aux personnages principaux n’est pas banal. L’histoire commence autour de deux couples de trentenaires. Il y a Rob et Bree et leurs amis, Eason et Jessica. Chacun ont des enfants, une vie avec des hauts et des bas, c’est assez réaliste. Petit détail, Bree n’aime pas beaucoup Eason qu’elle trouve un peu décevant, pas la hauteur de son épouse, sa meilleure amie. Et puis, il va y avoir un drame qui va laisser Bree seule, ainsi qu’Eason. Avec leurs trois enfants puisque Bree en avait deux et Eason, un. Toute une vie qui s’écroule, toute une autre à reconstruire, il y a du travail; Mais je n’en dis pas plus. La grande force d’Aly Martinez est de mettre en scène des héros qui pourraient être nous, ils sont très réalistes, pas parfaits, et sont juste confrontés à une situation exceptionnelle. Sans trop dévoiler l’intrigue, on peut dire qu’Eason et Bree vont devoir apprendre à dépasser leurs différends, légers, il est vrai. Mais tout de même, Bree…

Ainsi gèlent les bulles de savon de Marie Vareille

Je ne ma que aucune parution de Marie Vareille. Sa jolie écriture est toujours au service d’un message contemporain et j’ai été très sensible à celui-ci. Je ne dévoilerai pas grand-chose de l’intrigue parce qu’il faut la découvrir. Nous allons suivre plusieurs histoires racontées par trois femmes. Claire lance le bal par une jolie nouvelle, celle de sa grossesse, désirée, souhaitée et commence alors l’attente de neuf mois pour que celle qu’elle appelle sa « coquillette » naisse. Il y a ensuite Océane, une jeune femme de dix-neuf ans, qui s’apprête à commencer aux États-Unis des études de médecine, ce qui n’est peut-être pas son plus cher désir. Et puis, il y a Éva, une auteure à succès que Claire va rencontrer et pour qui elle va travailler. On se doute bien que ces femmes ont un ou des points communs. La façon dont le livre est écrit, les passages à la première personne, réservés à Claire, d’autres racontés en italique, sont des indices mais je n’en dirai pas plus. Le thème central est la maternité. C’est évident pour Claire, dans d’autres moments aussi. Là aussi, je ne précise pas de quoi il est question mais toute mère se reconnaîtra dans les…

Le baiser volé et le fantasme dans la romance

Et voilà maintenant que c’est le baiser du Prince à Blanche-Neige qui fait scandale ! Bon, pour être tout à fait honnête, cette affaire a été montée en épingle et il n’était pas question de condamner ou pas le baiser à la fin de ce conte de fées, mais de s’interroger sur le bien-fondé de maintenir ce baiser lors d’une animation. Le débat est clos. Ou pas. Car ce baiser attire l’attention sur ces contes de fées. Revenons à Blanche-Neige. Ce n’est pas l’ampoule la plus lumineuse du lustre, cette Blanche-Neige. À la fin de l’histoire, elle est plongée dans un sommeil qui ressemble à la mort dont personne ne peut la sortir depuis qu’elle a croqué dans une pomme empoisonnée, offerte par sa terrible sorcière de belle-mère. Jalousie de belle-mère autour de la question de qui sera la plus belle (et oui, que voulez-vous… les femmes…) qui l’a poussée à aller vivre au fond des bois avec sept petits bonhommes qui la chouchoutent, mais à qui elle rend bien des services (c’est connu, les princesses font le ménage…) Donc elle a croqué la pomme, or elle devrait savoir que depuis Adam et Ève, il faut se méfier de ce…

Broken French de Nathasha Boyd

Voilà une jolie romance classique qui n’apporte rien de nouveau mais demeure très agréable à lire. Nathasha Boyd utilise en effet le thème archi-usé de la nanny qui tombe amoureux du papa de l’enfant qu’elle garde mais elle a un très jolie plume et sait parfaitement exploiter ce thème. Tout commence à Charleston où Josephine Marin travaille comme architecte. Une de ses colocataires dirige une société qui s’occupe de trouver des nounous pour une clientèle exclusive. Elle est à la recherche d’une jeune fille qui pourrait la sortir d’une situation difficile. l’employée qu’elle avait trouvée pour s’occuper de a fille d’un milliardaire français vient de la laisser tomber. Alors quand Josephine démissionne impulsivement de son emploi et voit s’étaler devant elle un avenir plutôt vide, elle saute sur l’occasion et accepte de passer quelques semaines sur un yacht en Méditerranée avec Xavier Pascale et sa fille Dauphine. Tout ceci est cousu de fil blanc mais l’habileté de l’auteure est de le reconnaître bien volontiers. Au premier regard, Josephine sait qu’elle va avoir des problèmes avec son patron, trop beau, trop froid, trop impressionnant et qui la fait craquer. Mais voilà que faire ? D »autant plus que sa petite fille est…

Les enfants sont rois de Delphine de Vigan
Littérature générale / 6 avril 2021

Le sujet abordé par Delphine de Vigan est assez banal. Vous avez sans doute repéré ces chaînes YouTube animées par des influenceurs, et parmi elles, celles consacrées à des enfants, qui déballent des cadeaux, paradent avec toute sorte d’objets offerts par des marques et qui cumulent des millions de vues très lucratives pour leur famille. Delphine de Vigan s’attache à l’une d’elle, Happy Récré, chaîne fictive mais tellement réaliste animée par Mélanie Claux et ses enfants, Sammy et Kimmy. Tout commence dans un monde de paillettes, de bisous, de joie. Ils ont l’air si heureux et enviables ces gamins couverts de cadeaux, transformés en consommateurs de luxe, qui non seulement bénéficient de tout ce qu’un enfant peut avoir envie mais s’enrichit pour son avenir, puisque tout cela est rémunéré par YouTube et que des petites fortunes se fabriquent. Mais Kimmy va disparaître. la petite fille de six ans disparaît lors d’une partie de cache-cache hyper banale au pied de son immeuble. Où est-elle ? A-t-elle été enlevée ? Et si oui, par qui ? C’est une jeune flic, à peu près de l’âge de Mélanie, Clara Roussel qui va mener l’enquête. Une des forces du livre est sans conteste ces deux femmes, si…

The Devil Wears Black de L.J. Shen

Entre deux tomes d’une série, L.J. Shen publie une romance indépendante qui reprend ses thèmes favoris et où on reconnaît sa patte. C’est le cas de ce livre, une fois de plus très réussi, même si ce n’est pas mon préféré, essentiellement parce qu’elle reprend des éléments qu’elle a déjà utilisés dans d’autres intrigues. On découvre Chase Black au début de ce livre, en train d’attendre son ex, Maddie. Six mois auparavant, il l’a trompée et elle a immédiatement rompu. Depuis, elle a commencé une nouvelle relation amoureuse avec un pédiatre nommé Ethan. Chase ne vient pas pour renouer avec elle, pas vraiment, il veut lui proposer de fausses fiançailles car il a « omis » de dire à sa famille qu’ils n’étaient plus ensemble et il a besoin de venir accompagné de celle que ses parents considèrent au moins comme sa copine. Il fait cela parce que son père, auquel il est très attaché vient d’apprendre que ses jours étaient comptés. C’est l’un des plus vieux tropes de la romance : les fausses fiançailles. L.J. Shen va jouer avec, comme très souvent. Chase et Maddie sont tous les deux dans le déni. Lui a toujours refusé de la considérer comme autre…

Choisir sa prochaine lecture, choisir sa romance

Comment trouvez-vous vos romances ? Vous allez répondre : comme n’importe quel livre. Pas sûr. J’ai, à titre personnel trois moyens de choisir mes lectures. Bien entendu, ils se mêlent très fréquemment, mais on peut tout de même en les distinguer. – Le nom de l’auteure. Dans de rares cas, il suffit que je sache que mon auteure fétiche publie pour que je pré-commande un roman. C’est le cas avec Colleen Hoover. Mon plaisir maintenant est de ne pas lire la quatrième de couverture pour être totalement surprise, car, avec elle, vous n’êtes même pas sûrs du genre dans lequel elle s’exprime. Cela peut être une romance classique, un thriller, de la littérature sentimentale, un young adult… Elle aime aller là où on ne l’attend pas et elle m’emporte avec elle à chaque fois. Pour moi, son nom suffit. Une autre de mes auteures fétiches est LJ Shen qui est mon plaisir inavouable puisqu’elle dépeint à chaque fois des héros épouvantables que je déteste sous la plume des autres mais pas la sienne. Allez comprendre… – La lecture d’une quatrième de couverture vient compléter une couverture attrayante ou une recommandation. Je crois que c’est ce qui fonctionne le mieux chez moi…

Say When de Micalea Smeltzer
romances NA , vo anglais / 14 mars 2021

Voilà le type de romance qu’il faut ouvrir lorsqu’on sait exactement ce que l’on veut, parce que n’attendez aucune surprise dans ce livre très classique. Il s’agit d’une romance entre un prof et son élève avec tous les éléments attendus dans une telle histoire. Emilia est donc une jeune femme sur le point d’entrer à l’université. elle doit emménager dans une coloc avec sa meilleure amie, Molly. Elle a dix-huit ans et quitte le cocon familial pour la première fois, comme beaucoup d’étudiants de cet âge. À peine arrivées cependant, les deux jeunes femmes vont se séparer, Molly ayant beaucoup de problèmes à échapper à la mainmise de sa mère sur sa vie et cachant de mystérieux soucis. Elle repart donc chez elle à quelques jours de la rentrée, laissant opportunément Emilia seule, ce qui va lui permettre de rencontrer un soir un homme fort séduisant qui va se révéler être non seulement, son voisin de palier mais aussi son prof. Coïncidence très pratique pour auteure un peu paresseuse… Hayden est beau, amusant et plus vieux. Il a quinze ans de plus qu’Emilia, une vie forcément bien plus remplie et il a quitté Hollywood où il travaillait dans le milieu…

Too Good to Be True de Carola Lovering

Quelle belle histoire, complexe et pleine de twists et de changements de perspectives ! Pour être tout à fait honnête, certains sont un peu tirés par les cheveux mais cela fonctionne tout de même très bien. Le titre est très évocateur de l’histoire. Skye est une jeune trentenaire, New-yorkaise. Elle souffre de TOC depuis la mort de sa mère et a toujours eu du mal à trouver sa place en société. Ses relations sentimentales ont toujours été décevantes et elle n’a jamais rencontré un homme qui supporte ses TOC sans s’en moquer ou penser qu’elle est dérangée. Alors lorsqu’elle fait la connaissance de Burke, qu’il semble la comprendre mieux qu’elle-même et qu’à peine quelques mois après leur rencontre, il lui propose le mariage, elle étonne toutes ses amies et sa famille, en acceptant. Elle aussi. Et si tout cela était trop beau pour être vrai ? Et si le charmant Burke, plus âgé qu’elle, tellement séduisant (un David Beckham en brun !) n’était pas aussi amoureux qu’il le prétend ? Le récit va se pencher sur cette question mais pas seulement. L’histoire nous est racontée par Skye, Burke, par l’intermédiaire d’un journal qu’il tient et par d’autres personnages. Il y…

La romance et les droits des femmes

Je profite de cette journée du Droits des Femmes pour revenir sur un sujet qui me tient particulièrement à cœur et faire un petit état des lieux totalement personnel sur la romance et le féminisme. Je suis blogueuse et pas journaliste ni chercheuse donc je n’exprime ici que mon ressenti et pas une enquête approfondie et étayée par des chiffres. Cela ne rend pas ce ressenti nul et non avenu parce que je recherche maintenant des éléments dans une romance que je ne trouve pas toujours, assez rarement même et cela m’interroge. Première chose, il n’est pas question d’imposer du militantisme dans la romance ; elle peut revêtir un ton militant. Ou pas. Mais il n’en demeure pas moins que les lectrices étant des femmes, parfois très jeunes, il faut peut-être faire attention à ce que l’on véhicule, à ce qu’on dit. Mon attention a été attirée récemment par un article de Titiou Lecoq qui soulignait l’angle mort que représentaient les très jeunes femmes dans la prise en charge et le repérage des cas de violences dites conjugales. Justement à cause de ce terme. Certaines jeunes filles pensent que c’est un souci de femmes en couple, plus âgées qu’elles et que…