The Devil Wears Black de L.J. Shen

18 mars 2021

Entre deux tomes d’une série, L.J. Shen publie une romance indépendante qui reprend ses thèmes favoris et où on reconnaît sa patte. C’est le cas de ce livre, une fois de plus très réussi, même si ce n’est pas mon préféré, essentiellement parce qu’elle reprend des éléments qu’elle a déjà utilisés dans d’autres intrigues.

On découvre Chase Black au début de ce livre, en train d’attendre son ex, Maddie. Six mois auparavant, il l’a trompée et elle a immédiatement rompu. Depuis, elle a commencé une nouvelle relation amoureuse avec un pédiatre nommé Ethan. Chase ne vient pas pour renouer avec elle, pas vraiment, il veut lui proposer de fausses fiançailles car il a « omis » de dire à sa famille qu’ils n’étaient plus ensemble et il a besoin de venir accompagné de celle que ses parents considèrent au moins comme sa copine. Il fait cela parce que son père, auquel il est très attaché vient d’apprendre que ses jours étaient comptés.

C’est l’un des plus vieux tropes de la romance : les fausses fiançailles. L.J. Shen va jouer avec, comme très souvent. Chase et Maddie sont tous les deux dans le déni. Lui a toujours refusé de la considérer comme autre chose qu’un coup d’un soir… très souvent répété. Quant à elle, elle est persuadée d’avoir tourné la page sur Chase après sa trahison. Et elle n’est pas prête de lui pardonner, sauf qu’il arrive avec un argument imparable : la maladie et plus particulièrement le cancer dont souffre son père et dont est morte sa mère. Elle se sent incapable de venir briser le fragile équilibre que Chase entretient avec son père en lui refusant ce service. En tout bien tout honneur, pour un bref week-end et sans rompre avec Ethan puisque tout cela n’a rien à voir avec une reprise de leur relation, elle accepte de jouer le jeu.

Vous souriez déjà en vous disant que tout cela est cousu de fi blanc ? Vous n’avez pas tort mais ce qui est amusant c’est le déni de Chase et Maddie. Ils sont tellement sûrs qu’ils n’ont pas eu une vraie relation amoureuse et que tout cela sera très passager et sans conséquence, que le lecteur se réjouit de les voir tomber de haut.

Il y a définitivement un petit goût de comédie romantique new-yorkaise, à la Vi Keeland dans ce texte. Comme souvent les dialogues sont superbes et drôles. Le personnage masculin apparaît en position de force mais très brièvement cette fois ; Chase est riche, sur le point de reprendre la place de son père comme dirigeant de la société familiale, sauf qu’il est très attaché à son père et qu’il souffre vraiment de la situation. Et puis, il y a tout le reste de la famille dont un cousin qui est comme un frère pour lui ou du moins l’était. Ils ne s’entendent plus du tout. Maddie va débarquer là au milieu. C’est l’héroïne typique de L.J. Shen : jeune, jolie de façon peu commune, décalée. Elle dessine des robes de mariée pour une entreprise liée à celle de Chase (ils se sont rencontrés comme ça d’ailleurs) et a un amour immodéré pour les fleurs, puisque sa mère était fleuriste. Et puis, elle a gagné le surnom de Maddie la martyr parce qu’elle se sacrifie toujours pour les autres. Accepter la proposition de Chase s’inscrit dans cette fâcheuse tendance.

Le livre se dévore, c’est bien écrit, peut-être un peu moins brut de décoffrage que certains romans de L.J. Shen. Chase est plus soft que beaucoup des personnages et le décalage de pouvoir entre les deux personnages est vite gommé. Il y a des twists et toute une histoire autour des relations de Chase avec son cousin, Julian. On devine vite quoi malheureusement.

Le livre est plaisant mais assez commun dans l’œuvre de l’auteure. Elle arrive superbement à traiter de cette vieille ficelle que sont les fausses fiançailles ; on sourit et on regarde ces deux-là se débattre dans leur déni. Il y a beaucoup de petits détails charmants comme les messages que la mère de Maddie lui a laissés à propos des fleurs. Dans le genre comédie classique, c’est très bien.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.