Fragile Longing de Cora Reilly

27 janvier 2021

Si vous cherchez une romance se déroulant dans le monde de la mafia américaine, vous pouvez choisir celui que vous voulez dans l’oeuvre déjà imposante de Cora Reilly. C’est sa spécialité et cela lui permet de développer des histoires d’amour plutôt réussies dans un monde à part, celui de familles mafieuses. Attention, il n’y a aucune intrigue policière ou liée aux activités des hommes dans ces familles. Ils sont au pire des hommes d’affaires peu scrupuleux, très occupés au demeurant. Non, tout est centré sur l’histoire d’amour dans un monde aux codes qui nous paraissent surannés.

Ce roman fait partie d’une série et la première partie du livre revient largement sur un couple, héros d’une romance précédente. Ne le lisez pas si vous ne voulez pas être spoilés parce qu’on revient longuement dessus. En effet, l’héroïne est la petite sœur d’une jeune femme promise à un leader de la mafia, Danilo. Dans ce milieu, les mariages sont arrangés, ce qui ne soulève aucun débat et les femmes se soumettent à leur sort : union précoce et rôle d’épouse et très vite de mère. Fina, la sœur de Sofia a cependant échappé à son sort en tombant amoureuse d’un autre membre de la mafia. Danilo, humilié, doit supporter que sa fiancée soit partie avec un autre et, en compensation, « reçoit » la main de la petite fille, âgée alors de douze ans. Danilo est dans la vingtaine et ne s’intéresse pas du tout à cette enfant. Rassurez-vous, il n’y a aucune ambiguité là-dessus. La première partie du roman est donc assez intéressante, car on va voir grandir Sofia, qui a toujours beaucoup aimé Danilo et qui va nourrir pour lui un amour de plus en plus vif. La seconde partie est très érotique et classique, plus décevante pour moi.

Ce qui réussit le mieux l’auteure est de développer une histoire d’amour qui part de rien. Danilo mettra longtemps à repérer Sofia et ensuite devra la courtiser tout aussi longuement.

Il n’en reste pas moins que l’histoire est un peu faible. On comprend mal ce que Sofia trouve à cet homme froid qui l’ignore totalement et l’incident qui fait tout basculer est tiré par les cheveux et place leur relation sur un niveau érotique que l’on n’avait pas du tout avant.

Il y a quelque chose de bancal dans cette histoire et, pour celles qui ont lu les histoires précédentes, une impression de déjà-vu. Il y a de nombreux personnages secondaires qui semblent intéressants, notamment la jeune sœur de Danilo, mariée aussi au cours du roman et qui a un potentiel évident, comme une amie de Sofia, qui semble un peu sortir du modèle féminin de ces livres : des jeunes femmes qui se coulent dans le moule fabriqué pour elles.

Celui-ci n’est clairement pas le meilleur roman de cette auteure, mais elle a une plume assurée et mérite d’être suivie. Elle a la particularité d’écrire dans un genre un peu différent, de ne pas suivre les thèmes les plus courants aujourd’hui.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.