The Anti-Boyfriend de Penelope Ward

9 octobre 2020

Penelope Ward caracole en tête des listes de best-sellers aux USA et je me plonge toujours avec plaisir dans ses romans. Si ce dernier opus n’est pas mauvais, il emprunte une voie que l’auteure a déjà empruntée et c’est un peu dommage.

Tout commence par une rencontre entre voisins, ce que Penelope Ward a déjà fait. Deacon est le voisin de Carys. Et elle le sait parce qu’elle l’entend chaque fois qu’il ramène une femme à la maison. Elle comprend d’ailleurs très bien ces femmes car Deacon est charmant et elle-même ne voudrait pas son plaisir. Mais voilà, c’est perturbant. Elle va donc gentiment lui demander de modifier un peu la position du lit, ce qui va conduire à une début de relation amicale charmante entre Carys et Deacon, mais également sa petite fille joliment nommée, Sunny. Carys élève en effet sa petite fille. Le père ne souhaite pas faire partie de sa vie et Deacon va vite flasher sur l’enfant.

La suite est plutôt classique dans les livres de cette auteure. C’est plutôtréaliste et on va suivre les héros sur une longue période car si tous les deux s’apprécient beaucoup, ils ont de bonnes raisons de ne pas se lancer dans une relation amoureuse ou sexuelle. Carys et Deacon sont de très bons amis, Sunny est une bébé qui joue une place importante entre eux. Chacun a du chemin à parcourir notamment Carys, qui a perdu toute chance de danser, sa passion, après un accident et dont la grossesse a mis la vie entre parenthèse.

C’est très agréable à lire, le charme de Deacon en papa adoptif de Sunny est délicieux comme on pouvait s’y attendre mais le reste est assez plat. Il y a peu d’enjeux dans leur histoire, quelques rebondissements bien amenés mais aux conséquences pas forcément très importantes.

On retrouve un peu les ficelles et recettes de l’auteure ; surtout si on la connaît bien. La vraie originalité est Sunny, je vous laisse deviner pourquoi et le temps long sur laquelle se déroule le récit. Pour une fois, il n’y a pas coup de foudre et début d’une histoire dans un contexte qui ne s’y prête guère. En dehors de cela, c’est agréable, on ne s’ennuie pas une seconde et il y a tout ce qu’il faut pour toucher le lecteur. Cela n’a pas forcément atteint son but avec moi, sans doute parce que je la connais trop.

Wrap Up

Pros

Cons

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.