Playing with Fire de LJ Shen

23 septembre 2020

Je ne présente plus cette auteure qui est sans doute l’une des meilleures dans la romance actuellement. Elle publie beaucoup en ce moment et elle enchaîne les succès. Cette romance NA assez classique porte sa patte même si elle a quelques aspects plus classiques, moins provocateurs que certaines de ses romances avec des héros masculins plutôt insupportables !

Comme l’indique le titre, le feu est au cœur de cette histoire et notamment de la vie de Grace, l’héroïne. Vers l’âge de seize ans, elle a été victime d’un incendie qui l’a en partie défigurée. Cette jeune femme, blonde, jolie, très populaire, s’est retrouvée du jour au lendemain, sans un de ses principaux atouts. Elle s’est repliée sur elle-même et végète un peu à vingt ans dans sa ville du Texas où elle poursuit ses études.Elle a presque abandonné son envie de de venir comédienne de théâtre et a peu d’amis. Elle travaille dans un food truck et a la désagréable surprise d’y voir débarquer un nouvel employé, West. Il est très connu sur son campus puisqu’il pratique les combats illégaux. Il est très doué à ce sport et est très populaire, attirant autant part son physique que par l’aura de danger qui l’entoure. Tatoué, toujours à moto, il est très apprécié par les filles mais Grace ne comprend pas ce qu’il vient faire dans son petit restaurant et n’a pas envie de bosser avec lui.

L’intrigue est simple et assez prévisible mais elle fonctionne admirablement. West, pour une fois, n’est pas un simple homme arrogant qui va tenter d’écraser la pauvre petite héroïne, comme c’est souvent le cas dans les livres de LJ Shen. Ils sont plus équilibrés, même plus qu’ils ne le croient au départ. West traîne un mal-être assez inexplicable et dont il ne parle jamais qui lui donne des idées très noires. Il est attachant, une sorte de mélange de virilité assumée et provocante et de fragilité qui est assez irrésistible. Quant à Grace, il faut qu’elle émerge de sa coquille, fasse le deuil de ce qui était avant l’incendie, qu’elle soit le phénix dont elle se revendique et renaisse de ses cendres. C’est très efficace. Le tout se déroule dans un contexte étudiant, avec des personnages secondaires réussis et des rebondissements efficaces.

LJ Shen réussit à reprendre un thème très connu du genre : les jeunes adultes aux prises avec des problèmes familiaux (Grace vit avec sa grand-mère Alzheimer et West a des rapports complexes avec ses parents), qui ont beaucoup souffert mais vont renaître à la vie et à l’amour. C’est écrit dans cette langue crue, puissante qu’on connaît à l’auteure. C’est intense et fort, bref, c’est bon !

4

Résumé

A broken boy on the path to destruction.
A scarred girl without direction.
A love story carved in secrets, inked with pain and sealed with a lie.

Grace Shaw and West St. Claire are arctic opposites.
She is the strange girl from the food truck.
He is the mysterious underground fighter who stormed into her sleepy Texan college town on his motorcycle one day, and has been wreaking havoc since.
She is invisible to the world.
He is the town’s beloved bad boy.
She is a reject.
He is trouble.
When West thrusts himself into Grace’s quiet life, she scrambles to figure out if he is her happily-ever-after or tragic ending.
But the harder she pushes him away, the more he pulls her out of her shell.
Grace doesn’t know much about anything beyond her town’s limits, but she does know this:
She is falling in love with the hottest guy in Sheridan U.
And when you play with fire—you ought to get burned.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.