In Case You Missed It de Lindsey Kelk

1 août 2020

Voilà une auteure britannique comme on les aime. Elle raconte des histoires charmantes et rigolotes avec cette petite pointe d’humour pince-sans-rire très anglais et cette folie qui les caractérise. C’est aussi un beau roman sur l’amitié qui perdure au-delà des années et qui s’adapte à notre maturité.

Après trois ans passés à Washington à exercer son métier de productrice à la radio, Rosalind dite Ros revient à Londres. Les choses ne se sont pas très bien terminées aux USA. Ros rentre donc plutôt fauchée et sans emploi. Qu’à cela ne tienne, elle va rebondir en prenant un peu de temps chez ses parents. Là, première déconvenue, ils ont réaffecté sa chambre mais lui ont installé un sorte de coin bien à elle dans une cabane au fond du jardin. Cela donne le ton du roman et ce n’est pas la seul changement qu’elle va trouver chez ses parents. Ros va traverser une période tragi-comique où elle va se redécouvrir dans son pays et se réinventer.

La première chose est de renouer avec ses amis de toujours. Ils sont trois, deux filles et un garçon et ils la suivent depuis des années. Les retrouver est facile et immédiat mais le reste est plus compliqué. Qu’en est-il de l’homme avec qui tout s’est terminé si brutalement au moment de son départ quelque années plus tôt ? Patrick Parker est-il toujours dans les parages ? Disponible ? Et quel métier trouver ? Elle a des qualités bien spécifiques mais aura-t-elle l’opportunité de les mettre en valeur ?

Nous allons suivre les déboires de Ros que ce soit sur le plan sentimental, professionnel et amical. Tout semble assez facile au départ mais se complique au fil du roman et surtout devient de plus en plus drôle et amusant. On sent toute la fantaisie et l’humour british de l’auteure. Je pourrais donner de nombreux exemples mais il y a la découverte du monde du jeu vidéo par Ros lorsqu’elle devient le productrice d’un podcast d’un gamer ado complètement déjanté. Il y a aussi une scène improbable où la jeune femme surprend ses parents en pleine redécouverte de la passion amoureuse. Il est question de sushis aussi. C’est hilarant et tendre à la fois. Et il y a énormément de moments comme ceux-là. Le tout avec un joli message plus profond que l’on croit, sur le fait qu’on ne reprend pas sa vie là où on a grandi comme si de rien n’était, que le temps change peut-être des choses mais pas la profondeur de l’amitié ; sur le fait qu’on se réinvente toujours…

C’est tendre, avec une jolie romance en toile de fond, un peu loufoque parfois mais on ne s’ennuie pas dans cette comédie romantique mais pas que, aux personnages attachants et forts. C’est très anglais et léger, sans mièvrerie ni facilité. Un bon moment de lecture.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.