Une Évidence de Agnès Martin-Lugand

13 juin 2020

Agnès Martin-Lugand, depuis le succès de son premier livre publie chaque année un roman, sensible, fort, qui se penche sur les émotions de femmes ordinaires qui auraient pu être nous, face à la vie, aux choix que l’on fait et aux personnes qu’elles croisent et aiment. Une Évidence ne fait pas exception.

Sorti en 2019, il se penche sur la vie de Reinee et de son fils Noé, qu’elle a élevé seule. Reine est heureuse au sein de sa famille, auprès de Paul, photographe, qu’elle a rencontré à un moment crucial de sa vie et qui a toujours été là auprès d’elle, ami fidèle et présence masculine pour Noé. Elle travaille auprès de lui d’ailleurs et va être amenée à aller rencontrer de nouveaux clients potentiels à Saint-Malo, des vendeurs de café et d’épices qui distribuent leurs trouvailles exotiques qu’ils sont allés chercher aux quatre coins du monde, le nom de leur société d’ailleurs. Là, elle tombe sur Pacôme, l’un des deux associés. C’est un coup de foudre pour tous les deux. Le début d’une belle histoire d’amour ? Peut-être mais surtout, le début d’un bouleversement dans sa vie. Car Pacôme travaille avec Nicolas, qui n’est autre que le père de Noé, ce que Reine a caché à tout le monde ou presque.

C’est le choix de Reine qui va être disséqué, celui de ne pas avoir prévenu Nicolas de sa grossesse ni de la naissance de leur fils, pas plus que celui-ci, à qui elle a servi une version assez loin de la vérité. Pourquoi Reine a-t-elle fait ça ? Et surtout quelles en seront les conséquences sur son entourage ? Car il ne s’agit pas seulement de Reine, Noé et de Nicolas, mais aussi de Pacôme, Paul et bien d’autres encore. C’est comme si la vie heureuse de la jeune femme explosait en petits morceaux et le livre va lentement la reconstituer, reprendre chaque petit bout et refaire le puzzle de cette vie, avec les mêmes personnes mais différemment. Tout cela est long et laborieux car le choix de Reine a des conséquences qui pourraient être dévastatrices. Il est donc beaucoup question de maternité, notamment de la relation de Reine avec son ado de dix-sept ans. C’est une jolie relation mère/fils, heureuse et paisible au départ. Le jeune homme se forme encore, murit, et ce qu’il va apprendre va évidemment contribuer à faire l’adulte qu’il sera. Il y a aussi ces trois hommes autour de lui et de Reine. Nicolas, le père et premier amant, Pacôme, le nouveau mais également homme passionné et passionnant et Paul, qui a toujours été là et a joué le rôle de soutien et de père également.

Comme toujours le livre est touchant et fort, plonge au cœur des relations humaines et étudie Reine que l’on comprend d’un bout à l’autre de cette histoire, à ce moment décisif de sa vie. Il y a peut-être certaines facilités, quelques rebondissements superflus qui viennent alourdir le propos mais dans l’ensemble c’est un très bon cru qui éloigne un peu du schéma devenu très fréquent dans les romans de la femme qui change de vie. Ici, Reine aurait bien continué comme avant, elle était heureuse mais elle n’a pas eu le choix et va se battre pour ça.

Le tout se déroule entre Rouen et Saint-Malo. Quelle bonne idée, car la ville bretonne est magnifique et inspirante. Elle fait une toile de fond superbe, exotique véritable invitation au voyage et porte ouverte sur le monde.

Une très bonne lecture donc qui parle de façon intelligente d’amour avant tout et des choix d’une femme.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.