My Favorite souvenir de Penelope Ward et Vi Keeland

9 mai 2020

Ce duo a fait ses preuves et on connaît bien, depuis, Cocky Bastard, le talent pour les comédies romantiques de ces deux auteures. C’est pour cela que j’ai foncé sur leur dernier opus. C’est une bonne lecture, surtout dans sa première partie, la seconde limitant un peu mon appréciation.

Comme d’habitude, il y a une excellente idée de départ. Hazel et Matteo, les deux héros se retrouvent à Vail dans le Colorado, un soir de tempête qui cloue les avions au sol. Hazel s’apprêtait à quitter la ville pour le Connecticut, là où elle vit. Elle a déjà rendu sa chambre d’hôtel lorsqu’elle découvre le conditions climatiques désastreuses et a le plus grand mal à en retrouver une car, évidemment, tout le monde se jette dessus. Elle est sur le point d’accepter l’idée de dormir par terre, dans le hall d’un hôtel lorsqu’elle surprend un homme en train de mettre en place une très bonne stratégie. Il entend les employés de l’hôtel appeler des gens qui avaient réservé mais qui ne sont pas arrivés pour éventuellement relouer leur chambre. Et quand Hazel comprend qu’il va se faire passer pour un certain Milo Hooker qui devait venir avec sa sœur, elle saute sur l’occasion et devient Maddie Hooker. Les deux complices se retrouvent avec une chambre et un peu de temps devant eux. Ils se plaisent tout de suite et cela lance une très bonne première partie.

Cette idée de départ est très bonne et devient encore meilleure quand ils décident de prolonger leur séjour par un road trip. Je n’en dis pas plus, c’est drôle, enleva, basé sur des dialogues très bien écrit, vifs, rigolos et surtout, ce récit sonne juste. Même si l’idée de départ est un peu tirée par les cheveux, on croit à cette rencontre improbable, à ce qui suit. Hazel s’est retrouvée dans le Colorado car son fiancé a annulé leur mariage quelque semaines plus tôt et elle est venue sur leur lieu de voyage de noces pour réfléchir à sa vie. Matteo/Milo a lui peut-être besoin de recul aussi. Tout cela est très bien. On a droit même à pas mal de voyages au cœur des États-Unis.

Si vous connaissez ces deux auteures, vous savez que ce qui commence le livre change souvent brutalement avec un twist, ce roman n’échappe pas à la règle. La seconde partie qui s’ouvre alors m’a moins convaincue. Elle traîne un peu en longueur, perd de son humour et ne fait pas vraiment avancer l’intrigue. Mais cela reste plaisant.

Au-delà de la comédie romantique, il y a un histoire assez classique de déception amoureuse, celle de Hazel que son petit ami de plusieurs années, Brady, a plutôt malmenée. Elle n’a pas encore fait le deuil de cette relation, même si elle a pris du recul déjà, et la lenteur, le respect que Matteo met à la séduire est bienvenu. Élément à remarquer également, il est souvent question de sexe dans le livre, mais il y en a très peu, d’abord parce que ce n’st pas le sujet et que pour une fois, les auteures veillent à montrer une attraction qui n’est pas que physique. On y croit et les scènes de sexe ne manquent pas.

Cela donne donc une jolie comédie, un peu inégale. Je répète ma relative déception sur la seconde partie mais ces deux auteures, reines du genre aux USA, sont bien parmi les meilleures à raconter ses histoires pleines d’humour. Le schéma est souvent similaire dans leurs romans mais elle renouvelle toujours habilement leur thème. Très agréable lecture donc.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.