In An Instant de Suzanne Redfearn

9 avril 2020

Voilà un superbe roman dur et profond qui pousse à la réflexion. Attention, âmes sensibles s’abstenir, la première partie est difficile et cruelle, sans pathos particulier pour autant mais souligne juste une terrible situation de la vie.

L’originalité est que la narratrice de cette histoire est une jeune fille, Finn, qui meurt dans un accident de voiture. Elle a seize ans lorsqu’elle part pour un séjour à la montagne avec un dizaine de personnes dans la van familial. Il y a son frère et sa sœur, ses parents, des amis de la famille… toute une petite troupe bien décidée à s’amuser lorsque l conducteur, le père de Finn perd le contrôle du véhicule pour éviter un chevreuil.Il fait froid, les routes enneigées, le soir tombe et tout le monde va se retrouver au fond d’un précipice sans secours immédiat à proximité et sans réseau. Finn meurt sur le coup, la seule victime de l’accident. Mais, pour un raison qu’elle ignore, elle va suivre la vie des survivants juste après l’accident et plus tard encore. Si il y a clairement une dimension surnaturelle, elle n’est là que pour justifier le regard extérieur de Finn qui voit ‘agiter tout le monde sans pouvoir aider ni communiquer avec eux.

Et c’est là que le livre devient passionnant. Car, tout est réuni pour créer l’effroi. Les survivants sont en situation d’extrême danger, avec pour seule motivation leur instinct de survie, leur volonté de s’en sortir.Chacun va le faire avec ses armes, très inégales. L’auteure balaie tout le spectre de réactions, depuis les plus ignobles jusqu’aux plu altruistes, elle souligne les réaction très diverses des gens face à une situation dramatique, les ressources qu’ils trouvent ou pas. Finn est alors comme un savant regardant s’agiter des microbes sous son microscope. Elle voit, découvre tout sans intervenir.Et c’est un condensé de la société qui apparaît. L’auteure va plus loin, car il y a le moment suivant immédiatement l’accident et il y a l’après, la façon dont il faudra assumer chaque comportement, comment les différents protagonistes vont évoluer personnellement et les uns envers les autres après un drame qui change tout pour nombre d’entre eux.

Il y a un côté glaçant dans cette histoire, sans jeu de mots. Même si l’on sait depuis longtemps que les humains sont capable de tout parfois, surtout en cas de danger important, les voir à l’œuvre est dérangeant. Chaque personnage a un aspect plus ou moins sympathique, l’auteure ne les ménage pas.

Il est évident qu’on finit par se demander ce que l’on aurait fait soi-même ou si on peut comprendre l’attitude de tel ou tel. Difficile de s’arracher à une telle lecture et à ne pas rester admirative devant le travail de l’auteure qui livre un roman profond, dérangeant, juste. Parfois, elle va un peu vite ou teste nos limites mais dans l’ensemble, tout se tient.

Le roman n’est pas un thriller mais en a des caractéristiques. Il a un côté haletant, plein de suspense, surtout dans la première partie, digne des films catastrophes ou mettant en scène des survies en milieu extrême. La seconde partie est plus psychologique mais tout aussi tendue et bien menée.

Un excellent livre, fort, qui interroge sur la nature humaine, sur la capacité de pardonner, d’avancer après un traumatisme majeur.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.