Heartland- True North – 7 de Sarina Bowen

4 février 2020

Sarina Bowen poursuit sa déjà longue série qui se déroule dan une toute petite ville du Vermont et continue à explorer la famille Shipley, qui vit de la terre. Parmi eux, il y a le plus jeune fils, Dylan.

Si vous avez lu cette série, vous le connaissez déjà, ainsi que Chastity, sa meilleure amie. Il n’est pas nécessaire d’avoir lu les tomes précédents pour savoir de quoi il retourne mais il faut préciser que Chastity est arrivée dans la ferme voisine de celle des Shipley, peu de temps auparavant. Élevée dans une secte rigoriste, elle a fui tout comme Zach qui était le héros du tome précédent. Dans ce roman, l’histoire est plus celle de jeunes gens d’une vingtaine d’années. Les autres héros étaient en général plus vieux.

Dylan est un garçon apparemment sans problème particulier. Il est fermier est fier de l’être. Il a commencé des études universitaires sans trop savoir où ça le mènera. Il est beau gosse, plaît aux filles et il adore ça. Il enchaîne les conquêtes sans lendemain sans un souci particulier. Près de lui, à l’université, il y a Chastity, encore bien naïve étant donné son éducation. Elle n’a jamais étudié dans un établissement scolaire et ses débuts à l’université sont tardifs et laborieux. Ils sont amis et il lui donne des cours de maths sauf que Chastity se meurt d’amour pour le beau Dylan qui ne voit rien du tout.

C’est un peu le défaut du livre, Dylan est un peu obtus et mettra souvent beaucoup de temps à comprendre ce qu’il se passe. Mais il demeure sympathique malgré tout. Chastity est très intéressante. Elle n’a jamais été bien intégrée dans la secte dont elle provient, entre autres, parce qu’elle a toujours montré une curiosité certaine pour les garçons. Cette sensualité naturelle, cette curiosité d’une jeune femme à peine sortie de l’adolescence sont mises en avant. Elle va se découvrir au cours du roman avec l’aide de Dylan, bien plus expérimenté. Leur entente sexuelle parfaite est très joliment mise en valeur et on suit leur éveil l’un à l’autre.

Le reste est sympa mais un brin caricatural. Nous sommes dans un contexte agricole. Bien qu’à l’université, Dylan s’occupe de deux chèvres. Cela va donner l’idée à Chastity de faire du caramel avec leur lait. Nous avons droit à pas mal de scènes et de longues discussions sur la température du sucre, qui ne sont pas follement passionnantes. Il manque un vrai enjeu dans cette histoire. Chastity et Dylan cherchent un sens à leur vie, à trouver leur vraie vocation mais cela ne va pas tellement au-delà.

Il demeure une lecture agréable, qui met souvent le sourire aux lèvres car Chastity est un mélange de candeur et de sensualité très réussi et Dylan est une version « le bonheur est dans le pré » du beau gosse. Petite précision : plusieurs personnages secondaires font leur apparition et nous promettent une suite, autour de la sœur de Dylan sans doute.

Une jolie romance NA sans prétention, rurale, au goût de caramel !

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.