Doctor Dearest de R.S. Grey

10 février 2020

Voilà un titre qui promettait sous la plume d’une auteure qui écrit bien mais qui est très inégale. Elle confirme ici qu’elle peut globalement passer à côté de son sujet avec ce roman qui avait pourtant tout pour fonctionner.

Il se déroule d’abord dans le milieu médical qu’elle avait déjà abordé dans un roman précédent. Mieux encore, elle met en scène deux chirurgiens spécialisés dans les grands brûlés. L’héroïne, Natalie est même chirurgienne pédiatrique. Bref, l’auteure travaille à mettre en scène un milieu bien spécifique, qu’elle semble connaître qui aura finalement un impact minimal sur son histoire. Hormis quelque exemples d’opérations et le cas plutôt mignon d’une petite fille, jamais nous ne verrons vraiment les enjeux, les difficultés, la douleur de ce milieu. Cela reste un arrière-fond plutôt intéressant mais guère plus. L’auteure semble effleurer l’idée de parler aussi de la place des femmes dans ce milieu, pas encore bien vues, ou prises pour des infirmières plutôt que des médecins ou des chirurgiens, mais elle n’ira pas plus loin. Bref, le contexte me semble largement sous-utilisé, mais cela aurait pu être compensé par une histoire passionnante.

Et là, ce n’est pas mieux. Alors, attention, c’est mignon comme tout, parfois drôle, on peut se laisser emporter par l’histoire mais justement c’est là où le bâts blesse, il n’y en a pas ! Connor est le meilleur ami du frère de Natalie. Ils se connaissent depuis des années et chacun a craqué pour l’autre, sans jamais l’avoir dit. Natalie a maintenant fini ses études, elle n’est plus l’interne de Connor. Il va donc se déclarer et ça tombe bien, Noah, le frère de Natalie s’absente un moment, proposant à Connor d’emménager chez lui, dans sa grande et belle maison de Boston, le temps de son voyage et que des travaux se terminent chez Connor. Cela va terrifier Natalie qui se demande comment résister à cette promiscuité. Le reste est facile à deviner et il n’y a pas grand-chose d’autre dans cette intrigue. Les rebondissements sont des très grands classiques de la romance et sont fort peu nombreux.

Difficile de se passionner pour cette histoire assez plate et prévisible et donc de s’attacher aux personnages. Connor est le médecin beau gosse, chirurgien brillant qui impressionne ses collègues et ses internes. C’est très classique. Natalie est du même genre. Brillante elle aussi mais totalement éblouie par cet homme qu’elle connaît depuis longtemps, elle est assez lisse.

Certains passages sont bons, certains dialogues très agréables mais sans plus. C’est une romance qui ne reprend que des éléments souvent vus et de façon assez linéaire.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.