Landon & Shay – L&S – 1 de Brittainy C. Cherry

31 décembre 2019

Brittainy Cherry est une grande auteure que je lis régulièrement. Elle propose ici un duo portant sur un jeune couple que nous allons suivre dans ce premier tome alors qu’ils sont encore au lycée. Nous sommes clairement dans un NA avec un couple fusionnel et très jeune comme l’auteure les affectionne.

J’ai trouvé cette première partie inégale avec de longs passages surtout dans la première partie qui auraient pu être raccourci mais l’ensemble est très bien fait et l’auteure aborde des sujets très importants de l’adolescence comme la consommation de drogue et surtout la dépression.

Landon et Shay font partie d’une bande d’amis dont les habitués de Brittainy Cherry ont déjà découvert les membres dans un précédent roman. Landon est le garçon séduisant de la bande, le dragueur, et il a noué une relation plutôt haineuse avec Shay. Celle-ci est apparemment la jeune femme bien sous tout rapport. Ce côté parfait agace prodigieusement Landon qui le montre à Shay. Elle lui rend bien et nous n’avons pas affaire à une relation toxique ou avec un « bully » c’est à dire un garçon qui s’autorise à malmener l’héroïne. C’est plus subtil que cela et très bien écrit. Certains échanges entre les deux « ennemis » sont particulièrement bien trouvés même si on sourcille un peu peu quand l’auteure tombe dans l’humour scatologique, à mon grand étonnement avec Brittainy C. Cherry ! Et puis comme on ait que la haine n’est jamais loin de l’amour, on ne sera pas étonné d’apprendre que les deux héros vont ‘affronter dans un pari : qui fera tomber l’autre amoureux de lui le premier.

On a bien tous les passages obligés de la romance NA. Les rapport parfois puérils et bien normaux, les personnages étant très jeunes, les choix importants qu’on doit faire à cette époque : quel avenir professionnel ? Où ?

Mais l’auteure aborde aussi les rapport difficiles avec les parents, trop souvent négligés dans ces romances. Shay, comme Landon ont des aprents défaillants pour des raisons différentes et parfois, ils ont peu d’aide et doivent au contraire courir au secours de leur père ou leur mère. Et puis domine, le souci de la dépression, illustrée par l’oncle de Landon et par lui, ainsi que d’autres personnages. Le message délivré est intéressant et réaliste : pas de miracle de l’amour qui efface le mal-être, ce qu’il faut connaître pour identifier cette maladie, comment la soigner…

L’histoire est jolie, mélange de moments parfois poignants, de dialogues et de situations amusantes. Dommage que cela soit un peu trop long dans la première partie parce qu’on devine très vite où tout cela va et que quelques rebondissements soient téléphonés et pas fascinants.

Le livre reste globalement très agréable à lire, se termine évidemment sur un point d’interrogation. La réponse sera dans la suite mais ne laisse pas dans un insupportable suspense. Ce n’est pas le meilleur livre de l’auteure mais un bien agréable lecture.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.