Noël et Préjugés

17 novembre 2019

Il s’agit d’une recueil de comédies romantiques écrits par Isabelle Alexis, Tonie Behar, Adèle Bréau, Sophie Henrionnet, Marianne Lévy et Marie Vareille.

J’ai beaucoup aimé ce recueil de six nouvelles rigolotes et romantiques. Le fil rouge est Orgueil et Préjugés de Jane Austen comme le titre le laisse entendre. L’idée est bonne sans qu’on comprenne toutefois qu’elle était le principe de départ. Écrire une austenerie reprenant la dynamique ô combien efficace entre Miss Bennett et Darcy, ou faire un clin d’oeil au livre ou à l’œuvre de l’auteure. Les auteures peuvent aller d’une simple citation et guère plus à un couple de héros typique de Orgueil et Préjugés. Mais au final, cela a assez peu d’importance parce qu’on plonge dans ces nouvelles avec un grand plaisir, chacune des auteures s’étant approprié l’idée et narrant un Noël entre 2014 et 2019. Cela ne change d’ailleurs pas grand-chose. Là aussi, ce détail semble sans importance.

Hormis ces petits soucis pour comprendre le lien avec Jane Austen et le fait qu’on a des Noël sur plusieurs années, j’ai beaucoup apprécié ma lecture. Les six auteures sont douées, écrivent bien et si j’ai eu des préférences, c’est juste une histoire de goût personnel.

Tonie Behar a la géniale idée de nous emmener dans un séjour de Noël… en détox, à la montagne. C’est rigolo et le héros est un ours digne de Darcy. Marie Vareille fait se retrouver dans un hôtel deux connaissances qui doivent régler quelques malentendus. C’est très mignon, un peu doux-amer, c’est très agréable. La nouvelle d’Isabelle Alexis a un petit ton tragi-comique assez inimitable avec deux héros qui se retrouvent aussi après un évènement dramatique. Sophie Henrionnet nous plonge dans un jolie histoire, très rigolote, au sein d’une famille avec deux ados qui sont absolument irrésistibles de drôlerie. Il est question aussi de faire le deuil de son ex . La nouvelle d’Adèle Bréau m’a beaucoup plue et est une vraie petite romance, rigolote aussi au coeur d’un magasin de jouets. C’est celle qui m’a semblé la mieux construite et la plus aboutie. Enfin Marianne Lévy nous conduit auprès d’une auteure en plein bouclage d’un livre. Deadline à New York !

On s’amuse bien, on retrouve , surtout dans certaines nouvelles, le goût de Noël et de ses petits miracles. C’est drôle et cela garantit une lecture détente et plaisir.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.