Last Light de Claire Kent

17 novembre 2019

Je suis très régulièrement Claire Kent alias Noelle Adams et si, ces derniers-temps, je trouvais qu’elle se répétait un peu, j’ai plongé avec un grand plaisir dans son dernier opus, une romance post-apocalyptique très réussie.

D’habitude, elle utilise son pseudo de Claire Kent pour des romances érotiques, ce n’est pas vraiment le cas ici. Tout est centré sur la rencontre et l’odyssée des deux héros dans une Amérique affectée par de profonds bouleversements naturels après la chute d’un astéroïde sur l’Europe (nous sommes d’ailleurs, nous Français, rayés de la carte !) Depuis le monde a été frappé par une succession d’évènements naturels allant du tsunami aux tremblements de terre. Beaucoup d’humains sont morts, l’économie s’est effondrée et ceux qui sont encore vivants, sont des survivants, dans un univers très instable, dangereux, sans sécurité.

Layne vient de perdre la dernière personne qui la retenait dans sa petite ville, sa grand-mère. la plupart des habitants sont partis, ensemble, dans une ville plus grande, à la recherche d’un endroit plus clément. Layne n’a pas pu suivre puisqu’elle veillait sa grand-mère et elle va découvrir qu’un autre habitant de la ville, au moins, est toujours là. Travis était mécanicien et il est resté lui aussi pour s’occuper de sa fille qui vient elle aussi de mourir. Ils vont finir par faire équipe pour essayer de retrouver les autres.

C’est donc un road trip que nous suivons. Travis et Layne ne se connaissaient quasiment pas et se méfient beaucoup l’un de l’autre. Le voyage est laborieux, compliqué dans un milieu hostile où il faut chercher sa nourriture, l’essence. Tout cela est bien vu. L’auteure ne se lance pas dans l’élaboration d’un monde complexe, elle trace à grands traits un univers qui semble très cohérent, après ce qui est arrivé. Nous avons plutôt un huis-clos entre deux êtres en souffrance, mais qui n’ont pas vraiment le temps ni les moyen de pleurer sur leur sort. L’histoire oscille entre la montée d’une attirance très particulière, qui ne part de rien, aucun des deux n’ayant la tête à commencer une romance et une aventure plutôt mouvementée.

On tourne les pages pour savoir ce qui va arriver dans les deux histoires. Travis est très réussi en homme simple, sans éducation, qui ne se trouve pas digne de la jolie Layne, plus jeune et différente de lui. C’est un homme mutique, en souffrance, respectueux. Layne est farouche et indépndant dans un monde où les femmes doivent s’organiser pour s défendre.

C’est passionnant, ça se lit tout seule, les scènes de romance qui s’imposent au fil du récit sont très bonnes. C’est un excellent roman. Si l’on veut chercher quelques défauts, on peut en trouver. L’intrigue générale est un peu facile et les dernières péripéties qui séparent Travis de Layne un peu téléphonées. Mais ce livre a l’immense mérite d’essayer de présenter une romance différente et pas simplement parce que le contexte est plus inhabituel. Il n’est d’ailleurs pas aussi original que ça. Mais la relation entre Travis et Layne a ses propres particularités. Et c’est réussi.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.