Entice d’Ava Harrison

22 septembre 2019

Ava Harrison fait partie de ces auteures discrètes outre-atlantique, pas celles que nous connaissons le mieux mais qui écrit beaucoup et a un public fidèle. Ce roman fait partie d’une série de livres indépendants qui se lisent très bien seuls, mais vous risquez d’être spoilés si vous souhaitez découvrir les autres personnages évoqués dans l’histoire.

L’auteure a fait le choix d’écrire une romance interdite basée sur la rencontre d’une jeune femme d’un vingtaine d’années et d’un homme qui en a quinze de plus. Grayson Price est un homme d’affaires et il est ami avec l père de la jeune femme, River. Il l’a eu très jeune et ne l’élève que depuis l’adolescence. Les deux hommes se sont très peu vus après une brouille et se retrouve au début du roman.

Cette histoire est très bien menée et au-delà du tabou évident de la différence d’âge, il y a plusieurs thèmes évoqués très intéressants que j’ai rarement croisés dans la romance. River a connu une enfance atypique, élevée par une mère fantasque, très jeune, qui l’a baladée partout dans le monde avant de la déposer su le perron de la maison de son père à douze ans. Depuis, elles se voient de temps en temps, surtout pour les vacances et lorsque River et Grayson se revoient c’est justement quelques jours avant une visite de la mère de la jeune femme. River souffre depuis son enfance d’un syndrome d’abandon très fort et cela la gêne dans ses relations avec les autres, notamment son père ou sa belle-mère. elle a aussi très pur d’avoir hérité du caractère fantasque et inconstant de sa mère. Tout cela est bien vu et intéressant.

Quant à la romance entre River et Grayson, elle est jolie et tient ses promesses. Grayson est peut-être un peu trop banal comme héros. C’est un homme d’affaires, froid et austère, riche forcément. cela nous donne l’occasion d’avoir ces scènes si communes dans la romance, de grandes maisons, de yatchs, d’avions privés… Cela fait certes rêver mais c’est déjà vu et revu. Par contre c’est un homme intéressant, plus subtil que l’auteure ne le laisse supposer au départ. Il a parfaitement conscience que tomber amoureux de la fille de son ami st très bizarre et il va lutter longtemps contre son attirance.

Tout cela est très bien fait, River est intéressante, mûre pour son âge pour des raisons parfaitement plausibles. Pourtant, il manque le petit plus qui fait qu’on adhère à tout. Ava Harrison construit bien son histoire mais tout est assez linéaire. Les nombreux problèmes prennent finalement peu de temps pour être renversés. Il manque des changements de rythme, de l’intensité émotionnelle. La froideur de Grayson semble imprégner tout le livre !

Cela demeure une histoire sympathique, solide et bien menée. Il y a même des petites surprises au fil de l’intrigue. Ava Harrison est une auteure à suivre.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.