The Day He Came Back de Penelope Ward

22 août 2019

Voilà une auteure que je suis depuis ses débuts mais dont je trouve les livres très inégaux. Celui-ci va venir rejoindre la pile de ceux que j’ai moyennement aimé, rien de véritablement raté mais une histoire assez banale surtout dans l’œuvre de l’auteure, qui se déroule de façon assez lente.

Gavin et Raven ne sont pas nés du même côté de la barrière. Raven est la fille de la gouvernante de la famille de Gavin, plutôt aisée. Raven, lors d’un été, vient prêter main forte à sa mère et va rencontrer Gavin étudiant au Royaume-Uni, le reste de l’année. Il doit repartir, sa mère voit d’un très mauvais œil qu’il se rapproche de la fille d’une domestique, tout ne va pas au mieux avec son jeune frère… Bref, ce n’est pas le moment mais Gavin va craquer pour la jolie Raven. Et c’est réciproque. Les choses vont évidemment se corser et il faudra beaucoup de temps pour qu’ils trouvent l’amour.

L’histoire est très prévisible dans son ensemble. On voit vite ce qui va gêner l’histoire d’amour entre Raven et Gavin. Le roman est divisée en deux parties égales racontant ce qui se passe à dix ans d’intervalle et il y a clairement des longueurs parce que les obstacles sont certes nombreux, même si un domine les autres, mais les personnages vont les surmonter parfois bien vite. Un exemple : il ne faudra que quelques jours à peine à Gavin pour retomber amoureux malgré le fait que toute sa vie s’était éloignée de la Floride, de Raven et même de sa famille. Pas très crédible et cela aurait pu donner l’occasion de plus de suspense.

L’auteure a choisi une histoire qui aurait pu être la nôtre. Sans les effets habituels et parfois lassants de la romance, elle raconte une relation compliquée mais avec deux personnages qui cherchent à la construire malgré tout, avec patience et franchise. C’est le côté réussi du livre avec un héros, Gavin, qui est loin d’être arrogant et dominateur même si son statut social est bien supérieur à celui de Raven. La vie avec les soucis qu’on peut trouver est bien là aussi, compliquant tout. Cela est bien vu, parfois très bien amené car on ne s’y attend pas toujours. Mais encore une fois, tout s’aplanit bien vite.

Il demeure une histoire jolie, qui en rappellera d’autres de la même auteure à certains. Elle vaut surtout par son rythme tranquille, très humain et par quelques détails ou personnages secondaires bien choisis, comme le père de Gavin ou son frère.Mais ce n’est pas un livre incontournable, loin s’en faut.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.