Entre deux mondes d’Olivier Norek

13 août 2019

Ce roman est une véritable claque et si vous voulez toucher du doigt la complexité, la violence, l’humanité et l’inhumanité de la crise migratoire que nous connaissons aujourd’hui, il vous permettra sans doute de mieux la comprendre. Ce n’est pas un livre pédagogique, mais un thriller d’une très grande puissance.

Difficile de résumer l’action mais disons que plusieurs destinées vont se croiser à Calais, alors qu’il existait encore la Jungle, ce bidonville installée à la frontière entre la France et l’Angleterre, il y a encore trois ans. Là ont convergé des hommes surtout mais aussi des femmes et des enfants, souhaitant franchir la Manche pour s’installer au Royaume-Uni, provenant de pas en guerre divers. C’est le cas d’Adam, un Syrien, flic dans son pays et hostile au régime, d’un gamin africain et de quelques autres. Leur destin va se nouer durant quelque temps, sous les yeux de la police locale notamment du lieutenant Miller, muté dans cette zone de non-droit hallucinante.

La qualité première de ce roman est le portrait saisissant qui est fait des migrants, de leur quotidien, de leur parcours à travers la planète aussi. En quelques exemples judicieusement choisis, très bien décrits et documentés, c’est tout la complexité de cette crise qui se déploie. Aucun jugement ni solution simple. Les récits sont poignants, réalistes, brutaux. On ressort de là, la rage au cœur, sans solution simple, parce qu’on comprend bien qu’il n’y en a pas et qu’il faut juste continuer à vivre selon ses principes, c’est ce qui permet de conserver son humanité dans ce monde sans foi ni loi. Tout le monde en prend pour son grade mais il est difficile de reprocher quoi que ce soit au final.

Au milieu de ce décor incroyablement fort, se tisse une intrigue futée, solide, évidente presque, celle du polar que raconte Olivier Norek. L’intrigue n’a pas besoin d’être compliquée, c’est le monde qu’elle met en évidence qui l’est. Mais tout de même, c’est très bien fait.

C’est une lecture haletante, qui vous prend à la gorge dès les premières lignes et ne vous relâche jamais. Cela va bien au-delà d’un thriller, même si c’en est un, et un bon !

Olivier Norek est très fort pour créer des ambiances, prendre le temps de tracer des destinées, expliquer ce qui a fait l’instant où tout bascule. J’ai adoré.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.