Say Yes de Elle Kennedy

21 juillet 2019

Voilà une auteure que je suis presque aveuglément et cette nouvelle est un petit bonbon sans prétention, courte et facile à lire.

Emilia est invitée au mariage de sa meilleure amie qu’elle a perdue un peu de vue ces temps-ci. Cela se passe au Montana, en hiver. Arrivée un jour plus tôt, Emilia se dit que passer une nuit agréable en bonne compagnie est une bonne idée pour tuer le temps et elle va effectivement, grâce à une appli, tomber sur Dirk. Il est beau et la nuit explosive, parfaite. Le lendemain, elle a la désagréable surprise de découvrir qu’il pourrait bien être le fiancé et donc futur mari de son amie. Catastrophe…

C’est une nouvelle et l’auteure a peu de pages pour monter une intrigue sophistiquée donc il faut reconnaître que tout est un peu tiré par les cheveux et facile à deviner mais le ton employé par l’auteure, la drôlerie de certaines situations ou dialogues compensent la simplicité de l’histoire.

Car Emilia est une héroïne moderne qui assume sa libido et n’a pas l’intention le moins du monde de changer a vie. Elle n’attend pas le prince charmant t adore rencontrer des hommes doués au lit. Ce qu’et Dirk, cet homme d’un soir qui va se révéler très intéressé par elle. Il est persistant mais respectueux, elle lui résiste mais pas pour tout. Aucune scène n’est ambiguë malgré les doutes sur l’identité de Dirk.

C’est joyeux, bien fait, enlevé et très sexy car dans cette nouvelle peu longue, il y a plusieurs scènes de sexe bien détaillées. Comme souvent avec les nouvelles écrites par des auteurs douées, il reste un goût d’inachevé, de trop vite. Il y avait un gros potentiel pour une histoire plus longue, mais cela demeure une lecture sympathique qui permet de retrouver l’auteure et son écriture si efficace.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.