Things We Never Said – Hart’s Boardwalk – 3 de Samantha Young

15 mai 2019

Samantha Young a commencé il y a quelque temps une série qui se déroule dans le Delaware, au bord de l’océan atlantique directement, puisque les protagonistes habitent ou travaillent sur la jetée face à la mer. C’est donc une plongée dans une petite communauté que nous découvrons au fur et à mesure et c’est toujours un plaisir de faire la connaissance de tout un univers de cette façon.

Ce tome est le troisième de la série et se suffit à lui-même, mais attention aux spoilers si vous voulez lire les premiers opus.Cette fois, nous allons découvrir l’histoire complexe de Dahlia McGuire. Elle possède une boutique de bijoux artisanaux qu’elle fabrique elle-même et est l’amie de Jessica ou Bailey qui ont été les héroïnes précédentes. Dahlia a une histoire complexe et tourmentée. Elle a rencontré Michael, un jeune homme, à Boston, sa ville natale alors qu’elle sortait avec son meilleur ami. En fait, entre Michael et Dahlia, c’est une histoire de timing : ils vont se croiser ainsi pendant quelque temps, mais jamais ce ne sera le bon moment pour diverses raisons. Et puis, il faut que Dahlia travaille sur ses énormes problèmes familiaux. Elle a, suite au décès de sa sœur, coupé les ponts avec sa famille. Depuis de nombreuses années, elle n’a plus de lien avec eux jusqu’à ce qu’un événement la ramène à Boston, pas très loin de Michael.

J’ai beaucoup aimé cette histoire, moins pour a romance que j’ai trouvé terriblement étirée et délayée mais pour tout le reste. De nombreux thèmes sont abordés, notamment les relations familiales compliquées après une tragédie. Ici, c’est particulièrement avec sa mère que Dahlia a des soucis. C’est un long processus de prise de conscience que doit suivre Dahlia pour abandonner ses doutes et ses remords. C’est intéressant, assez rare car si la mère de Dahlia a des côtés détestables, elle ne l’est pas totalement. L’amitié qui règne entre les jeunes femmes, Jessica, Bailey et Emery, une future héroïne sans nul doute. Et puis, il y a l’évolution d’un fil rouge autour de la famille qui a fondé la ville de Hartwell dont certains membres sont très antipathiques. Mais on sent qu’il y a beaucoup à dévoiler encore et que beaucoup de personnages doivent se révéler.

La romance est jolie mais pas exceptionnelle. Dahlia et Michael sont amoureux sans doute depuis le début et ils ont connu de nombreux problèmes auparavant. Mais il est difficile d’expliquer si longtemps pourquoi Dahlia résiste à ce point à Michael qui est des plus séduisants et qui fait tout ce qu’il faut. C’est artificiel parfois de voir l’histoire s’étirer ainsi. Cela n’a rien de déplaisant mais on finit par trouver le temps long.

De nombreuses pistes sont ouvertes pour la suite. Toutes sont intéressantes et donnent envie de lire la suite. Samantha Young écrit ici de la romance classique, d’un très bon niveau. C’est intelligent, fouillé, sensuel. Il manque seulement que l’histoire d’amour à proprement parler soit aussi achevée que le reste.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.