Ashlon de H. Roy

26 mars 2019

J’avais entendu parler de la première série de cette auteure et lorsque j’ai découvert ce roman visiblement différent, j’ai décidé de me lancer. Bien m’en a pris, c’est un très bon moment dans un monde fantasy plutôt bien pensé.

Nous découvrons tout d’abord Sigal (quel joli nom) qui vit au sein de la cité d’Aurora. Dans un monde qui s’est beaucoup transformé, se sont développées des cités plus ou moins rivales. C’est la première caractéristique du livre, l’auteure créé tout un monde, un univers avec différents royaumes. Sigal vit donc à Aurora, dirigée par trois femmes. Un matriarcat, cela change ! Dans cette cité, les femmes sont très libres mais de façon un peu paradoxale, elles doivent aussi trouver un homme qui leur permettra de jouer leur rôle, celui de la reproduction. Ce monde où les femme attendent le retour des éléments mâles de leur monde qui partent sept ans voyager très loin de leur cité d’origine est particulièrement intéressant, comme toute la géographie, l’urbanisme de la cité. C’est intelligent, bien vu et riche, permettant de développer une intrigue complexe à plusieurs niveaux. Aurora est une cité au milieu d’autres et elle a aussi sa propre vie. Le cœur du livre est justement la cérémonie des Vœux qui doit permettre aux jeunes femmes de trouver leur compagnon.

Sigal est un peu en décalage parmi les autres. Sa sœur, la guerrière de la famille n’est plus que l’ombre d’elle-même après un accident, elle a donc repris le flambeau, alors qu’elle ne se destinait pas du tout à cette fonction. C’est peut-être la raison pour laquelle, elle ne va pas réagir comme elle le devrait en découvrant un jeune homme magnifique, blessé, sur le territoire d’Aurora. Sigal va le soigner, s’occuper de lui, en sachant parfaitement qu’Ashlon (c’est son nom) aurait dû périr. Évidemment, son identité et la raison de sa venue sur un territoire où il ne devrait pas être sont au cœur de l’intrigue générale du roman.

Et cela fonctionne fort bien. Au monde élaboré que construit H. Roy vient s’ajouter le personnage fort réussi de Sigal : ses relations difficiles avec sa mère, sa sœur dont nous ne saurons pas grand-chose, l’aventure qui commence avec la découverte d’Ashlon… tout est très bien mené. Je sui cependant restée un peu frustrée devant le peu de lignes accordées à des personnages secondaires qui me semblent importants et par la rapidité du dénouement alors que d’autres passages auraient pu se dérouler plus vite. Si ce n’est pas parfait, c’est original, ambitieux et il y a largement la place pour développer d’autres livres autour de la meilleure amie de Sigal, Perle ou même d’un personnage qui débarque tardivement dans le livre, un proche d’Ashlon.

Si la romance fantastique s’est bien développée, la fantasy, en français, demeure plus discrète et c’est un vrai plaisir d’en lire. L’auteure a un style très agréable qui correspond bien à l’histoire qu’elle raconte. Je lirai ans aucun doute ses autres romans en espérant retrouver cette imagination riche qui semble guider H. Roy.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.