Les yeux couleur de pluie de Sophie Tal Men

Ce roman est le premier tome d’une série portant sur une charmante jeune interne en neurologie, Marie-Lou. Sophie Tal Men a connu l’une de ses belles histoires de l’auto-édition. Elle a publié ce roman seule et cela e solde aujourd’hui par la sortie de quatre romans dans le même univers. Marie-Lou est née en Savoie est est un peu déconfite quand elle apprend qu’elle va devoir faire son internat en Bretagne. Elle passe des montagnes à l’océan et va découvrir de nouveaux paysages mais aussi de nouveaux amis. Elle fait notamment très vite la connaissance d’un jeune étudiant en médecine aussi, Matthieu. Il est également surfeur à ses heures et a ses fameux yeux couleur de pluie. L’attirance est immédiate mais Matthieu est assez insaisissable, un brin mystérieux ; on découvre pourquoi au cours du livre. Le cocktail est efficace et éprouvé : le milieu médical offre un nombre incalculable de sous-intrigues. Marie-Lou a tout à apprendre dans sa spécialité très difficile. Entre maladies neuro-dégénératives, petits bobos ou maladies qu’on croyait disparues, il y a beaucoup à raconter et c’est toujours émouvant et intéressant. Le tout se déroule en Bretagne qui offre un magnifique écrin à tout cela; Il reste…

The Last letter de Rebecca Yarros

Ce livre a un potentiel considérable doublé d’un pitch très alléchant : tout commence entre Ella et Beckett par des courriers. Elle vit au Colorado et à l’instigation de son frère, Ryan, elle va commencer à écrire à l’un de ses collègues. Tous deux sont militaires, déployés sur un terrain de guerre loin de chez eux. Beckett est très solitaire et Ryan a imaginé ce moyen pour le sortir de son isolement. Ella s’exécute. Elle vit donc aux USA, au fin des Colorado où elle vient de restaurer une propriété pour y accueillir des vacanciers. Elle a deux jumeaux nés d’un bref mariage alors qu’elle était encore adolescente. Le décor est planté quand la tragédie surgit : Ryan est tué sur le terrain et Maisy, la petite fille d’Ella tombe gravement malade. Ella perd non seulement son frère mais aussi Chaos, alias Beckett. Sans qu’elle ne comprenne pourquoi, il disparaît lui aussi. Elle ne saura jamais que celui qu’elle surnomme Chaos est aussi Beckett. l’histoire démarre vraiment lorsque Beckett en congé très long débarque chez Ella. Ryan lui avait fait promettre d’aider sa sœur s’il disparaissait; Beckett tient promesse mais la situation est complexe. Rebecca Yarros s’est attaquée à un…

Indéterminés de Samantha Bailly
littérature féminine / 11 mars 2019

Indéterminés clôt la trilogie de Samantha Bailly qui avait commencé par Les Stagiaires et qui mettait en scène les affres de l’entrée dans la vie professionnelle surtout à travers le regard d’Ophélie Dubois, une jeune Bretonne fraichement débarquée de Bretagne pour faire son stage chez Pyxis une petite entreprise dynamique tournée ver l’édition de mangas et la production de jeux vidéos. Il y a eu un second tome que je n’ai pas lu mais j’ai plongé avec un grand plaisir dans ce livre qui se déroule cinq après le premier. Nous allons retrouver tous ceux que nous avions croisé, apparemment sortis des problèmes du début de la vie professionnelle mais à la croisée de chemins. C’est le cas aussi pour Pyxis car la petite entreprise connaît des difficultés de croissance, de développement et a peut-être aussi changé d’état d’esprit. Finie la mentalité un start-up, peu conformiste, bonjour les réalités économiques, les fusions-acquisitions et le monde des affaires. Ophélie a prospéré chez Pyxis et est maintenant directrice de la communication à moins de trente ans. Elle est en couple et tout semble aller pour le mieux. Sauf que les priorités de sa vie ne sont peut-être plus les mêmes et que…

Pourquoi tant de haine ?

Je parle souvent du fait que la romance est mal aimée, méprisée et souvent rejetée d’emblée par un lectorat qui n’imagine pas trouver de plaisir à lire ce genre… tout en se délectant d’Orgueil et Préjugés ou en avouant avec un sourire indulgent qu’on s’est laissé tenter par une comédie romantique. J’ai récemment lu les critiques d’un livre qui ne se revendiquait pas comme romance d’ailleurs, qui notaient le texte en question avec une misérable étoile ou deux au grand maximum en disant « livre digne d’un Harlequin », « une histoire mièvre à l’eau de rose », « écriture pauvre et insipide ». Connaissant l’auteure en question, je sais qu’elle écrit de jolies histoires, dans un style agréable et fluide et qu’en effet, on peut l’accuser d’écrire des histoires d’amour mais sans naïveté ni niaiserie. En réalité, toutes ces remarques sont celles qui reviennent régulièrement pour rejeter en bloc la romance. Ce qui veut dire que chroniquer un livre en le traitant de romance est l’insulte suprême pour certains et que ce genre est intrinsèquement nul pour beaucoup. Avant de continuer, je précise tout de suite que ne pas accrocher du tout au genre qu’est la romance me paraît tout à fait normal. On ne…

Sweet Liar – Dirty Sweet – 1 de Laurelin Paige

Laurelin Paige écrit toujours le même genre d’histoires mais cela fonctionne très bien et c’est toujours un plaisir de la lire. Les héros de cette histoire vous sont connus si vous avez lu les deux autres tomes qui portaient sur Donovan et Sabrina. Cette romance brûlante a donné le ton de la série: chaque héros est un homme riche, à la sexualité débridée et parfois un peu particulière. Sabrinaavait une petite sœur, Audrey et un patron anglais, Dylan Locke. Même si ces deux-là n’ont rien en commun, l’alchimie entre eux est très forte et ils vont entamer un petit jeu de séduction surtout menée par Audrey. L’histoire se déroule pendant celle de Donovan et Sabrina. On les aperçoit car tout est centré sur notre couple. Audrey et beaucoup plus jeune que Dylan. Il a plus de quarante ans, elle en a vingt-trois mais elle est audacieuse, coquine et veut apprendre les jeux de l’amour. Elle n’a jamais eu la chance de tomber sur un garçon de son âge compétent dans le domaine. Elle compte sur l’expérience de Dylan. Lui est au départ médusé. Il ne comprend pas très bien ce qu’elle lui trouve et surtout il voit le potentiel de…