The Risk – Briar U – 2 de Elle Kennedy

24 février 2019

Elle Kennedy poursuit une série dérivée de celle, célèbre, de Off Campus qui nous avait plongés dans le Nord-Est des États-Unis au sein du monde universitaire et surtout d’équipes de sportifs. Elle est sans doute l’une des meilleures à cet exercice et c’est un vrai plaisir de la retrouver autour de l’équipe de hockey de Briar U à un moment clé, celui où l’on va apprendre qui est le grand vainqueur du championnat universitaire. Ce livre est le second de la saga. Après l’histoire de Summer, la petite sœur de Dean de Laurentis, voilà celle de sa meilleure amie, Brenna. Elle est la fille de l’entraîneur de l’équipe de hockey et a un caractère très affirmé que l’on va découvrir avec un grand plaisir ici.

Le décor est vite planté : Brenna est une passionnée de hockey et un soutien indéfectible de son équipe, celle de Briar que son père entraîne. Elle a comme projet de devenir journaliste sportive et poursuit des études pour cela. Elle est d’ailleurs à la recherche d’un stage. Brenna est jolie, sûre d’elle, rigolote. Nous sommes loin des jeunes héroïnes naïves et stupides. Brenna se sait jolie, les garçons lui courent après et elle a déjà remarqué Jake, le capitaine de l’équipe rivale de Briar, celle de Harvard. Jake est lui aussi un héros simple. Il ait ce qu’il veut : devenir un des meilleurs attaquants dans son sport et son parcours est tout tracé pour devenir un professionnel.

C’est très agréable d’avoir des héros assez normaux, pas vraiment traumatisés par la vie. Si Brenna a eu une adolescence un peu complexe qui a abimé ses relations avec son père, elle est très solide et équilibrée. Jake aussi. J’ai beaucoup apprécié ce héros qui nous illustre parfaitement l’évolution actuelle : il est gentil, droit, pas du tout un bad boy. Cela ne l’empêche pas d’être sexy et hyper attirant. Sa relation avec avec Brenna est remarquablement équilibrée et démontre là aussi une sacrée évolution. Brenna ne regarde pas avec des étoiles dans les yeux un sportif doué. Elle sait ce qu’elle veut dans tous les domaines, a un sens de la repartie remarquable. Bref, c’est moderne, bien fait et la romance souligne que le héros et l’héroïne sont parfaitement à égalité. Il y a aussi de très intéressants passages sur le machisme régnant dans ce milieu du hockey, sport viril par excellence. Même dans le domaine du journalisme, c’est difficile pour une femme, considérée comme incapable d’analyser la tactique ou de travailler avec des de tels hommes. J’aime beaucoup ce message.

La romance est simple et jolie, parquée par la sincérité des héros et leur intelligence : pas de faux-semblants de malentendus stupides, juste une relation qui est un peu celle de Romeo et Juliette mais sans aucun drame. Ils n’ont vraiment aucune chance au départ de développer une relation amoureuse : ils ne vivent pas dans la même ville, Jake doit partir encore plus loin l’année suivante et celui-ci n’a certainement pas le temps de trouver l’amour de sa vie alors que la compétition bat son plein. Tout cela se déroule au milieu d’une petite bande qu’on apprend à connaître. Il y a beaucoup de monde ce qui rend les choses un peu confuses au départ. Les premières scènes sont un peu maladroites et on se demande où Elle Kennedy veut en venir. Puis elle trouve le fil de son histoire et on se passionne pour son jeune couple, le tout dans une atmosphère joyeuse avec juste ce qu’il faut d’émotions. C’est du Elle Kennedy comme nous la connaissons, rien de nouveau mais un travail très bien fait, faussement simple. Un excellent moment de lecture.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.