Overnight Sensation – Brooklyn Bruisers- 5 de Sarina Bowen

2 février 2019

Voilà un excellent cru pour cette série on en peut plus classique sur une équipe de hockey. Il n’y a rien de neuf quoique la façon d’envisager certaines scènes classiques de la romance ont un peu évolué et comme souvent dans ce genre de saga, nous sommes ravis de voir les anciens personnages. Comme prévu également, les héros sont connus. Il s’agit du joueur Jason Castro et Heidi, une jolie jeune femme que nous avions déjà croisée avant. Elle était stagiaire et sous ses dehors légers et un peu superficiels, elle avait démontré de l’intelligence et de l’efficacité. C’st un grand atout du roman. On se concentre souvent sur le personnage masculin mais là, elle est peut-être plus intéressante que lui.

La romance est simplissime mais efficace. Heidi a vingt ans, est jolie, et connaît très bien le hockey. Elle est la fille d’un ancien joueur devenu depuis un membre éminent de la la ligue. Elle est d’ailleurs en conflit avec son père qui supporte mal que sa fille cadette abandonne l’université pour un travail hypothétique dans le milieu du hockey. Il va donc la sanctionner comme une petite fille et lui imposer de travailler à tous les postes les moins importants autour d’une équipe de hockey comme celle des Bruisers. C’est la grande idée du roman car nous découvrons ainsi les coulisses pas forcément glamour ni très classe de ce sport essentiellement masculin. C’est un hommage rendu à tous ces anonymes et une façon de dénoncer aussi le sexisme qui peut régner dans un sport avec une image très virile et où les femmes sont encore considérées comme décoratives ou un plus pour le personnel masculin qui le entoure. J’ai beaucoup aimé ce message. C’est un peu caricatural mais souligner que faire nettoyer la glace par des jeunes femmes très peu vêtues est tout simplement pénible et ne sert pas à grand-chose sinon à permettre à certains de se rincer l’œil.

Au delà de cela, Heidi illustre parfaitement le sort d’une jeune femme qui pourrait se contenter de profiter de l’argent de ses parents mais qui veut trouver son chemin dans la vie. Elle fait preuve d’inventivité, de courage et s’acharne à prouver qu’elle n’est pas qu’une gamine gâtée. Elle est touchante car elle ne se plaint jamais, accepte de passer par ce que les autres lui imposent sans se décourager. Une belle leçon qui rend la jeune femme très sympathique.

Près d’elle il y a le séduisant Jason Castro. Jeune joueur doué, il traverse une mauvaise passe sur le terrain et peine à trouver la solution. Heidi a flashé sur lui il y a longtemps et rêve qu’il la remarque. Ce qu’il fait, mais Jason a d’autres choses à penser et ne s’autorise pas trop des relations suivies. Son histoire est un peu moins intéressante que celle d’Heidi mais c’est un personnage charmant, séducteur et le couple fonctionne à merveille. On sent pratiquement la tension sexuelle crépiter entre eux. Si Jason résiste un peu trop longtemps, le reste rattrape grandement tout cela.

Et puis on retrouve de nombreuses scènes avec les autres joueurs, les déplacements, les matchs mais aussi tout ce qui fait la vie d’un hockeyeur. Les scènes entre eux sont excellentes, préparent la suite aussi deux personnes qui commencent à émerger: Bayer un joueur qui va se retirer après une blessure et Silas, l’ami et coloc de Jason.

Sarina Bowen maîtrise à la perfection ce type d’histoires. C’est amusant, très rythmé, intelligent aussi, un parfait exemple de la romance sportive quand elle est bien écrite.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.