Unexpected Love – 1- A la folie de Mila Jensen

29 janvier 2019

Ne vous fiez pas à la couverture, ni au titre, ni même à la quatrième de couverture qui suggèrent une petite comédie romantique. Non, ce livre n’est pas sensuel et rigolo, il fait dans le gros humour qui tache et les scènes érotiques. Comme pour d’autres livres, mon avis ne portera pas sur la qualité d’exécution ni le talent de l’auteure, mais sur le fait que ce genre-là ne fonctionne pas avec moi. Pour résumer, c’est une comédie érotique rigolote mais je n’ai pas ri aux passages humoristiques mais souvent grimacé et j’ai souri là où peut-être, ce n’était pas prévu.

Donc… de quoi est-il question ? De Callie, une jeune Niçoise qui se pense sotte : elle a vingt ans, use encore sa culotte sur les bancs du lycée après plusieurs échecs au bac, tout cela à cause des maths. J’éviterai de dire qu’il serait très facile de choisir une série sans cette maudite matière, comme L, par exemple, mais bon… le sujet n’est pas la vraisemblance dans ce roman. Callie a aussi raté plusieurs fois son permis. Bref, ce n’est pas l’ampoule la plus lumineuse du lustre, d’après elle. Un jour, elle va rencontrer l’homme de sa vie, Daniel. Il est beau et si un truc fonctionne bien chez Callie, c’est sa libido, là elle n’a aucun retard. Donc Callie craque pour le beau gosse, jusqu’au moment où elle le retrouve chez elle, chez son papa et sa maman (mais oui, ne cherchez pas la vraisemblance, il n’y en a pas…) Et comble de l’horreur, Daniel, le beau gosse, est prof de maths… Il pourrait perdre un peu de son charme aux yeux de Callie mais il n’en est rien !

L’intrigue s’arrête à peu près là pendant une grande partie du livre qui trouve un ton plus dramatique dans les derniers chapitres qui tranchent beaucoup avec le reste et surtout on a l’impression que tout a été fait au dernier moment pour ajouter un tome deux. Pour le reste, c’est de la grosse rigolade à cause d’un humour qui ne fonctionne pas du tout avec moi : c’est trash, on rigole de tout, on ajoute des scènes loufoques, des dialogues qui claquent plus par le langage employé qu’autre chose. Pour être honnête, certaines scènes sont plus drôles que d’autres mais le livre se résume à ça: une série de sketchs entrecoupés par de très nombreuses scènes de sexe parce que Daniel et Callie s’entendent très bien au lit. Ces scènes reprennent tellement de phrases lues et relues dans d’autres que je me suis demandée s’il y avait du second degré. Pas sûr. Ce n’est pas fin, mais alors pas du tout.

La psychologie des personnages est assez incohérente. Daniel qu’on présente comme un homme malheureux au tout départ, dans une situation sentimentale complexe change du tout au tout dès qu’il aperçoit Callie… Et j’avoue que l’atmosphère plus sombre de la fin ne m’a pas convaincue.

Bref, encore une fois, beaucoup ont aimé et aimeront ce livre car cet humour trash et déjanté leur parle. Comme il n’y a presque que ça et qu’il ne me parle pas du tout, c’est un échec total avec moi. Je préfère un autre romance… Le tome deux sera donc sans moi.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.