Laisse tomber la neige de Cécile Chomin

11 novembre 2018

Cécile Chomin nous a habitués à des comédies romantiques un petit peu déjantées avec des héroïnes qui ne se laissent pas marcher sur les pieds. Elle revient ici avec une histoire qui se déroule en pleine montagne et commence fort : Claire vient de se faire plaquer devant l’autel et est partie avec sa robe de mariée et une valise prévue pour un voyage de noces sous un climat bien plus chaud. Là voilà à la montagne sur les conseils de sa sœur. Nous sommes en hiver, elle connaît mal les lieux et la conduite hasardeuse par temps de neige. Là voilà qui atterrit chez un ours mal léché. Elle ne le sait pas mais il s’agit d’un certain Hugo, un ex joueur de hockey revenu au pays après une carrière aux États-Unis qui s’est finie un peu vite. Hugo se retrouve avec un gîte à s’occuper, pas trop de motivation pour cela et Claire, qui venait justement à cet endroit et a un peu temps à tuer pourrait bien l’aider à avancer.

Cela commence donc très fort et vous l’aurez compris, tout repose sur deux fortes personnalités, Claire, celle qui organise tout et déborde d’énergie et Hugo, l’ours mal léché, pas très aimable. Claire lui tape sur les nerfs. Quant à elle, elle  est agacée par son apathie. Les dialogues sont la force de ce roman, ça fuse dans tous les sens. Ils s’envoient des piques, se disputent, se réconcilient, pour mieux recommencer après.

Cela aurait pu être étincelant mais j’avoue avoir été moins séduite par certaines parties du roman. Il hésite un peu de genre commençant franchement dans la comédie, oscillant un peu vers la romance entre copains (très intéressante d’ailleurs) et un peu aussi de feel good avec une Claire qui s’interroge sur le sens de sa vue, de son métier de community manager parisienne. Cela s’ajoute à une construction un peu étrange, avec une seconde partie qui arrive tard dans le roman et boucle toutes les nombreuses pistes ouvertes dans l’histoire en quelques dizaines de pages.

Les deux héros sont globalement sympathiques même si je comprends un peu Hugo quand Claire l’agace parce qu’elle est parfois un peu fatigante. Hugo avait un riche potentiel en ancien hockeyeur qui a joué dans la ligue américaine mais on se focalise sur d’autre aspects de sa vie la plus grande partie du roman. Il reste autour d’eux une bande d’amis sympathiques qui se réunissent autour de Claire, qui débarque dans cette petite station de  ski de montagne et Hugo, dans le rôle de l’enfant prodigue de retour au pays. Entre les amis proches, la famille, tout cela est chaleureux et communique une atmosphère très sympathique.

C’est le mot qui domine après cette lecture. Il y a une bonne humeur communicative, bien sympathique dans ce roman mais il manque peut-être des petits détails, un peu d’originalité (la jeune femme plaquée devant l’autel est une très vieille ficelle de la romance) et une construction qui aurait permis de mieux développer tous les aspects du livre. Mais cela reste agréable dans l’ensemble.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.