Trailer Park Heart de Rachel Higginson

31 octobre 2018

Rachel Higginson est une auteure que j’apprécie beaucoup, qui ne suit pas toujours les critères strictes de la romance. L’idée du livre est très intéressante et il y avait un réel potentiel qui m’a pas été tout à fait atteint pour moi.

Ruby vit dans une petite ville du Nebraska, autant dire au fin fond des USA. C’est un État rural et elle vit dans une toute petite ville où tout le monde se connaît. À dix-huit ans, quand le livre commence, elle n’aspire qu’à une chose, partir, échapper à sa condition difficile, celle de la fille d’une femme qui tient le club de strip-tease de la ville après avoir dansé nue elle-même. Ruby a une vie difficile qu’elle va compliquer bien involontairement le soir de la remise des diplômes de son lycée. Depuis toujours, elle se dispute avec un élève de sa classe, Levi et est plus ou moins amoureuse de son frère aîné. Logan est militaire en permission. Après une soirée bizarre où elle embrasse Levi, elle va succomber au charme de Logan et découvrir rapidement qu’elle est enceinte. Mais Logan, reparti en mission est tué. Ruby va se retrouver dans un situation bien compliquée et pas du tout celle qu’elle avait souhaitée.

Passons rapidement sur le fait que comme à chaque fois, c’est Ruby qui va assumer seule les conséquences de cette soirée et cacher avec soin la nom du père de son enfant, qu’elle garde. C’est très bien vu de la part de l’auteure : Ruby va devenir l’objet des ragots de sa petite ville et laisser spéculer les gens sur l’identité de son fils, Max.

C’est sans aucun doute le plus intéressant du livre : comment, dans ce petit monde étriqué, aux idées étroites, cette jeune femme va élever son enfant seule en trimant dans un café, sans échapper à sa condition de fille pauvre. La première partie zappe presque entièrement la relation amoureuse pour se concentrer sur la vie quotidienne de Ruby, ses liens avec sa mère, haute en couleur et son petit garçon. Levi reste loin, simplement évoqué car il revient dans sa ville natale qu’il avait quittée presque au moment de la mort de son frère.

L’histoire est racontée du point de vue de Ruby mais on comprend vite que leur relation difficile et toute en taquinerie cache bien autre chose. Dès que Levi la recroise, on sent qu’il est toujours fascinée par elle. De ce fait, leur relation tombe sous le sens et intrigue peu. Tout repose plus sur le fait que Levi va découvrir Max que sur les retrouvailles avec Ruby.

C’est intéressant, très juste, très américain dans l’approche aussi mais la romance est beaucoup moins mise en avant que le reste. Elle avait pourtant un riche potentiel car les bonnes questions sont posées, l’existence de Max est un coup de tonnerre pour Levi et finalement Ruby a été aveugle pendant si longtemps qu’on aurait pu s’attendre à un peu plus de phrase d’explication entre eux.

C’est un joli roman, le sujet est intéressant et douloureux mais la romance est plus un prétexte.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.