Runaway Girl de Tessa Bailey

29 septembre 2018

Si vous avez la nostalgie du mâle alpha et que vous trouvez tous ces hommes si doux et plein de délicatesse décidément trop peu virils, lisez Tessa Bailey, surtout cette version de la rencontre improbable entre un ours et une poupée. Cela manque parfois de finesse et de subtilité mais c’est un romance agréable avec un héros qui finit par être attachant tellement il est caricatural.

Naomi est ce que l’on appelle une « belle du sud ». Elle vit à Charleston et depuis son enfance a été formée par une mère impitoyable pour épouser un gentleman du sud, riche et avec du pouvoir de préférence. C’est ce qui est sur le point d’arriver puisqu’elle doit se marier avec Elijah, candidat à la mairie de la ville et un homme bien élevé, bien sous tout rapport. Une heure avant la cérémonie, Naomi est soudain prise de doutes. Qui est-elle? Que va-t-elle de venir ? Que sera son avenir sinon celui choisi par quelqu’un d’autre qu’elle ? Alors Naomi décampe et file vers le sud pour débarquer dans une petite ville de Floride. Sans le sou, sans téléphone, en robe de mariée. Première tâche, trouver un travail. Naomi a un domaine d’expertise : les concours de beauté qu’elle a assidument pratiquée depuis son plus jeune âge alors quand elle trouve une annonce demandant un coach pour aider une jeune femme a participé à l’un de ces concours, elle saute sur l’occasion. C’est ainsi qu’elle fait la connaissance du frère de la jeune femme en question, Jason.

Il est l’antithèse d’Elijah et de nombreux héros actuels de romance. Ce militaire en repos pour le moment mais sur le point de repartir est une montagne de muscles, manque singulièrement de raffinement, à tous les niveaux et se dissimule derrière une barbe.

Vous devinez le reste : nous allons avoir droit à une belle confrontation entre deux héros à l’opposé total l’un de l’autre. C’est presque trop tellement Tessa Bailey accumule les preuves. Naomi est ultra-féminine, blonde, fine, bien élevée. Jason grogne, ronchonne, boit de la bière et se meurt de désir pour cette jolie poupée deux secondes après l’avoir vue. C’est à la fois amusant et bien vu, et parfois un peu lourd et agaçant. La pseudo quête de soi de Naomi n’est pas très approfondie. Jason pourrait être plus fin et leur terrain d’entente, le seul au départ est une attirance sexuelle irrésistible que la très bien élevée Naomi ignorait même l’existence. Cela donne des scènes sensuelles, très brutes de décoffrage, longues et intenses. C’est la caractéristique de la plume de cette auteure. C’est toujours très chaud, à base de domination (masculine) mais très bien écrit.

On sourit souvent, les déboires de Jason et Naomi sont bien vus. On se laisse prendre à cette histoire malgré les exagérations et les raccourcis. Jason est un militaire qui a perdu un peu le contact avec sa famille tellement il s’est immergé dans son métier. Il n’est là que pour soutenir sa petite sœur qui a perdu sa jumelle et fait ce concours au nom de celle-ci. Elle reste vraiment en arrière-plan et ces concours sont un peu agaçants mais l’idée est bonne. Et puis, il y a Elijah dont on parle beaucoup mais que l’on voit très peu. Disons que le départ de sa fiancée va être l’occasion d’un prise de conscience pour lui aussi. Si vous voulez lire son histoire, elle a déjà été publiée !

Tout est un peu outré dans cette histoire et je ne suis pas forcément sensible aux démonstrations de virilité au lit et ailleurs de Jason mais pour un mâle alpha, il est plutôt réussi. Quand au reste de l’histoire, elle est très sympathique. Elijah, quant à lui donne envie de se plonger dans son histoire !

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.