Dirty Headlines de L.J. Shen

11 septembre 2018

Quand un livre de cette auteure sort, je ne lis plus le résumé, je fonce. C’est ce que j’ai fait pour ce stand-alone, donc qui n’appartient à aucune série (pour le moment) de L.J. Shen. Et une fois de plus, il faut constater son talent avec ce type d’histoire et de héros. Pourtant les hommes qu’elle met en scène sont en général, particulièrement agaçants et à classer dans la catégorie des abrutis comme on ne les aime plus vraiment; Il faut du talent, beaucoup, pour me faire apprécier une telle situation, c’est à dire la rencontre d’un riche homme d’affaires et de son employée, même si elle ne l’est pas au départ.

Célian Laurent a des origines françaises et il en joue sans vergogne au début de l’histoire pour séduire l’héroïne, Judith. celle-ci tire le diable par la queue ; son père est gravement malade et les frais médicaux bien difficiles à payer; Lorsqu’elle rencontre Célian dans un contexte pas du tout professionnel, elle pense surtout quel alchimie qu’ils partagent de façon évidente lui permettra de passer un bon moment, chose rare pour elle. Et quand elle s’enfuit au petit matin avec son portefeuille, elle espère bien ne plus croiser cet homme avec qui elle a passé une nuit qu’elle croit sans lendemain. Sauf que dans les romances, cela ne fonctionne pas ainsi… Ils vont se revoir et elle va découvrir que Célian dirige un groupe de presse et s’occupe particulièrement d’une chaîne d’infos.

Je ne vais pas faire durer le suspense : ce n’est pas mon livre préféré de l’auteure, surtout parce que le the est archi-usé et que la dynamique entre les personnages est connue maintenant. Dans leur genre, ils ne sont pas ceux qui m’ont le plus touchés mais il est difficile de ne pas rester fascinée par les interactions de ces deux personnages qui revendiquent tous les deux le fait de ne pas pouvoir et vouloir tomber amoureux.

Célian a une expérience très négative des relations amoureuses à cause de ses parents. Il entretient aussi une relation compliquée et tendue avec son père qui est encore propriétaire de leur entreprise et à qui il doit rendre des comptes. Il a avec lui une sorte de concurrence sur plusieurs points et toute son énergie est concentrée sur sa reprise des affaires. Quand il croise Jude, il est attirée par sa simplicité, son manque d’affectation qui tranche avec la vie factice et les gens qui le sont tout autant qu’il croise chaque jour. Mais c’est tout. Quand elle devient son employée, c’est encore plus évident pour lui que rien n’est possible. Quant à Jude, elle est certaine de ne pas pouvoir aimer et répète à l’envie que « le coeur est un chasseur solitaire ». C’est le titre d’un roman de Carson McCullers, auteur américaine largement oubliée (à tort) aujourd’hui. Le fait que ce roman au titre magnifique revient plusieurs fois dans l’histoire est un petit plus pour moi.

Le reste est relativement prévisible dans l’œuvre de L.J. Shen. Célian est arrogant, mal embouché, violent, dominateur et on tremble pour Jude. Mais on se trompe, elle a une forme de résidence, de capacité de résistance assez impressionnante. Et surtout, même si elle craint que son cœur souffre beaucoup, elle lutte pied à pied pour se faire respecter par Célian. L’auteure sait à quel point ce type d’homme est moins accepté aujourd’hui : elle fait référence au mouvement #MeToo de façon explicite, au fait que la relation entre un patron et une employée est bien plus problématique aujourd’hui. Et même aux yeux des lectrices, elle doit travailler à faire accepter qu’un homme riche, puissant n’a aucun droit d’écraser une femme plus faible même s’il veut simplement être gentil.

On suit avec un intérêt grandissant leurs échanges et les scènes sensuelles absolument brûlantes entre ces deux-là. C’est intense, très cru. Très peu d’auteurs peuvent écrire comme ça sans sombrer dans la vulgarité. À mes yeux, cette limite n’est pas franchie mais certains ne seront peut-être pas de cet avis. La relation passionnée entre cet homme froid et calculateur et cette jeune femme, plus fragile mais qui ne courbe jamais le dos et sait ce qu’elle veut est particulièrement réussie.

N’oublions pas le contexte avec un travail centré sur les infos dans lequel ils excellent tous les deux. Comme dans beaucoup de livres de cette auteure, il y a même un twist qui éclaire différemment beaucoup de choses.

Bref, c’est réussi et L.J Shen impose une fois de plus son style bien à elle, un brin provocateur, un peu à contre-courant de ces nombreuses romances avec des héros parfaits mais sans pour autant sembler dépassé ou ringard. Elle a énormément de talent et même si j’ai préféré d’autres livres à celui-ci, il est excellent et on attend déjà la suite. Quelques personnages secondaires mériteraient peut-être de revenir d’ailleurs !

6 Comments

  • Evenusia 11 septembre 2018 at 12 h 41 min

    Raaaah j’en bave d’envie !! Il me tarde de le commencer.

    • Sylvie Gand 11 septembre 2018 at 12 h 49 min

      je fonce sans même savoir de qui ça parle maintenant!

      • Evenusia 14 septembre 2018 at 20 h 13 min

        Tu as lu ses autres séries ?

        • Sylvie Gand 14 septembre 2018 at 20 h 56 min

          Oui, je crois avoir tout lu ou presque de ce qui est sorti.

  • Touati 7 octobre 2018 at 6 h 03 min

    Il est disponible en VF?

    • Sylvie Gand 7 octobre 2018 at 7 h 35 min

      Non, pas encore. Il vient de sortir en vo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.