Tell Me You Love Me d’Iris Hellen

30 juin 2018

Voilà une romance agréable écrite par une Française mais qui se déroule dans le sud des États-Unis, loin des grandes villes pour une fois. L’auteure sait visiblement de quoi elle parle et c’est un point très positif de ce livre.

Phoebe est une jeune Française qui a rencontré dans son enfance une famille américaine. Elle s’est beaucoup rapprochée d’Alithia, tout particulièrement. Les deux petites filles se sont formidablement entendues jusqu’à ce que la jeune Américaine retourne vivre dans son pays avec sa famille. La séparation a été pénible et lorsque Phoebe pour des raisons professionnelles se rend en Amérique, elle va décider de prendre quelque temps pour elle et de s’installer à Corinth, chez son amie. Corinth est une petite ville du Mississipi avec tout ce que cela implique : nous sommes loin des mégalopoles américaines, la mentalité est différente, la musique aussi, nous sommes au pays de la country… Bref, c’est un gros dépaysement. Phoebe va très vit tomber sur le beau gosse du coin; Il tient un bar qui offre aussi des concerts et s’appelle Jason. Leur première rencontre est chaotique et marquée par les préjugés mais cela va vite changer.

J’ai été très intéressée par ce que l’auteure a voulu construire, c’est à dire plus qu’une romance, un univers complet auprès de nombreux personnages dans ce coin méconnu (de nous) des États-Unis. Il y a en effet tout un monde qui se construit surtout dans la première partie.Les personnages arrivent successivement, tous présentés de la même façon, avec plusieurs paragraphes les mettant en scène. Cela a pour effet de les mettre un peu tous à égalité et alourdit le texte en le ralentissant. La romance, fort simple, entre Jason et Phoebe finit par devenir presque secondaire. Elle n’a pas tellement d’enjeu non plus car très vite, le couple se rapproche et le seul véritable problème est de savoir si cette relation a un chance de durer puisque Phoebe n’est que de passage. Quand cet obstacle semble disparaître, c’est une série de malentendus qui continuera à les séparer. Tout cela est un peu artificiel. C’est donc une romance classique qui ne m’a pas plus captivée que cela. Curieusement, les héros ne sont pas forcément les personnages qui m’ont le plus plu. Phoebe et Jason m’ont paru un peu fades et convenus, sans véritable alchimie entre eux.

De nombreux thèmes sont abordés à travers les nombreux personnages secondaires notamment le racisme, la culture de ce sud des États-Unis aux idées très traditionnelles. Si c’est intéressant, je crois que j’aurais préféré un tableau plus complet, plus complexe du racisme par exemple, évoqué rapidement. La construction du livre aussi, surtout dans la première partie ne m’a pas tellement convaincue. Le prologue est long, ce qu’il révèle est redit ensuite, les points de vue variés notamment celui d’Alithia n’apporte pas grand-chose au récit…

Je sors de cette lecture un peu mitigée. Il y avait une matière riche, une idée intéressante, surtout dans l’univers abordé qui change un peu et on sent que l’auteure a voulu faire preuve d’authenticité ce qui confère à cette romance sa vraie originalité. Dommage alors que la romance soit un peu plate, suscite peu d’émotions et que les différentes intrigues secondaires finissent par noyer le propos d’autant plus qu’elles n’aboutissent pas non plus. Je suppose que le but est de les développer dans d’autres tomes. On reste sur sa faim à propos de nombreux points. Le projet est néanmoins intéressant et riche de potentiel.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.