Fighting for Everything : Warrior Fight Club – 1 de Laura Kaye

5 juin 2018

Laura Kaye commence une très intéressante série avec ce roman très réussi. C’est hyper classique, sans la moindre surprise mais bien fait et touchant.

Noah et Kristina sont deux amis d’enfance; ils se connaissent depuis une vingtaine d’années lorsque le jeune homme revient grièvement blessé de son dernier déploiement à l’étranger. Il est aussi profondément traumatisé, à un point que lui-même a sans doute sous-estimé ainsi que tous ses proches. Cela l’a éloigné de Kristina depuis les six mois où il est revenu. Lorsque le roman commence, tous deux essaient de se rapprocher, tout d’abord parce qu’ils sont amis et ont toujours été là l’un pour l’autre mais très vite, leur amitié semble insuffisante et une forte attirance, quelque chose de plus surgit entre eux. Seulement, Noah n’est pas état de commencer une relation amoureuse. Loin de là.

Noah et les conséquences de ce qui lui est arrivé sont au centre de ce roman. Si vous aimez les ex militaires complètement brisés, vous ne pourrez qu’être touchés par ce qu’il vit. Il a subi un très grave traumatisme cérébral à cause d’une explosion de mine. Il est ainsi partiellement aveugle et sourd, du côté gauche. Il est aussi en plein syndrome post-traumatique et en dépression. Ce qui est troublant avec ce type de blessures, c’est qu’elles sont peu visibles. Il a tous ses membres, ne boîte pas… Mais il va très mal. Nous avons souvent droit à la description de ses plongées dans son passé, de ses flashbacks terrifiants et de la profonde mélancolie qui l’accable. Même Kristina n’en comprend pas toute la portée. Mais elle veut être là pour lui. Cette relation repose beaucoup sur leur amitié mais également sur l’envie qu’elle a de l’aider.

Noah est un peu agaçant dans son obstination à ne pas vouloir se laisser assister, à ne pas vouloir laisser entrer Kristina dans ses pensées mais c’est sans doute très compréhensible étant donné son état mental. Cela induit une situation un peu statique : Noah résiste, craque, puis résiste à nouveau. Mais tout cela sonne malgré tout très juste et on souffre avec eux  car cela semble inextricable.

Il est très intéressant de voir également quelles stratégies Noah cherche pour s’en sortir. Le titre de la série parle de combat et il s’agit bien de cela, car il va entrer dans une sorte de club offrant la pratique de différents arts martiaux, spécialement dédié aux personnes ayant subi un traumatisme, souffrant des mêmes maux que lui. Cela sera sans doute là où la série se développera car toute une galerie de personnages secondaires sont déjà décrits et l’on sent tout leur potentiel.Il est également de voir que pour certains, les séances de psy classiques ne fonctionnent pas.

Cette romance est ponctuée de scènes de sexe très intenses, bien écrites. Paradoxalement, elles auraient pu être mieux exploitées. Noah est une vraie cocotte-minute, bouillonnant d’une rage intérieure qu’il a du mal à calmer. Le sexe est un moyen pour lui d’y parvenir mais il est un peu dommage de les multiplier ; on comprend bien le message dès le départ.

Cela donne une vraie romance touchante et forte, dans un milieu intéressant qui a déjà donné de nombreux grands livres. Ce n’est pas neuf, pas révolutionnaire mais bien fait et empli de passion.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.