Voyeur de Fiona Cole

1 mai 2018

Je ne connaissais pas encore la plume de Fiona Cole et je le déplore. Elle m’a totalement conquise avec ce roman qui pourtant présentait pas mal d’obstacles. Mais elle a su se jouer d’eux pour livrer un roman troublant et fort.

Pourtant cela commence assez banalement avec une relation prof/élève apparemment, qui commence alors que tous deux ignorent qui est l’autre. Oaklyn est une jeune étudiante à Cincinnatti et elle n’a pas assez d’argent pour payer la fac et son appartement. Elle cumule déjà deux emplois mais celui qui va définitivement la faire sortir de la difficulté est un peu plus osé que les autres. Oaklyn va accepter de travailler dans un club un peu spécial dont le nom est Voyeur. Cela suffit à comprendre de quoi il retourne. Oaklyn va  se laisser observer par des inconnus dans différentes poses et situations impliquant le minimum pour elle car elle n’est pas décidée à aller au-delà. Ce qu’elle ne sait pas c’est que l’un de ses futurs profs, Callum fréquente le club et va flasher sur elle. On imagine la surprise quand il la découvre dans les rangées de l’amphi où il enseigne l’astronomie. Elle, par contre ignore qu’il est autre chose que son prof dans un premier temps.

Cela semble cousu de fil blanc mais l’auteure va ajouter quelques points qui changent la dynamique de cette relation. Callum est le prof classique dans ce genre de romances : jeune, très séduisant, proche de ses élèves. Mais il a une autre caractéristique qui le rend bien plus vulnérable. Il fréquente Voyeur car il a un problème avec la vraie intimité sexuelle. Je vous laisse découvrir quoi et pourquoi. Callum n’est donc pas seulement ce mâle plus âgé, disposant de l’autorité intellectuelle. Il connaît Oaklyn dans un contexte complètement différent où elle a plus d’assurance que lui. Le tout est traité avec un aspect presque réaliste. Les soucis de Callum ne disparaissent pas dès qu’il rencontre Oaklyn. Ce boulot est complexe à gérer pour tous les deux. La romance fait que les difficultés s’aplanissent assez vite mais pas de façon irréaliste.

Les pages tournent toutes seules. Oaklyn est très jeune mais elle fait preuve d’une grande maturité face à Callum. Il est un mélange de virilité et de vulnérabilité qui est en passe de devenir la recette idéale pour faire de grands héros maintenant. Leur histoire monte crescendo, est très bien amenée jusqu’à la fin. Il n’a pas de folles surprises mais une vraie bonne histoire rafraîchie par l’angle choisi par l’auteure de montrer un héros beaucoup moins sûr de lui sexuellement. Cela donne une progression lente, difficile, et l’auteure n’évite pas les questions qui fâchent dont la façon dont Callum vit le travail de Oaklyn ni ce qu’elle-même en pense.

C’est une histoire avec beaucoup de scènes de sexe ce qui est assez logique étant donné le sujet. Cela reste relativement soft et elles sont bien écrites, subtiles.

Voilà une très bonne lecture plein de charme et de force, avec deux héros dont on sent toute l’attraction physique mais pas seulement. Il n’y a pas grand-chose à reprocher à ce livre hormis quelques facilités mais nous sommes dans une romance et parfois, c’est nécessaire.

Fiona Cole va sans doute faire partie de mes futures lectures. J’ai beaucoup aimé sa façon d’écrire et d’aborder ce sujet qui aurait pu tourner simplement à une romance érotique. Elle va bien au-delà.

2 Comments

  • Maïwenn 4 mai 2018 at 5 h 32 min

    Je connais Fiona Cole pour avoir lu Shame me not, qui est vraiment très très bon. Taboo, mais tellement bien écrit.
    Voyeur est désormais en haut de ma TBR ! 😊

    • Sylvie Gand 4 mai 2018 at 7 h 22 min

      Ah je vien d’en finir un autre et je l’ai trouvé un peu moins bien mais cette auteure me plaît beaucoup!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *