Something so unscripted – Something So – 4 de Natasha Madison

6 mai 2018

Natasha Madison déçoit rarement. Elle a une écriture qui emporte quel que soit le genre qu’elle privilégie, comédie romantique ou drame. Ici, elle aborde un thème douloureux, mais qu’elle parvient à ne pas rendre plombant en racontant l’histoire d’un hockeyeur, puisque cette série est concentrée sur une équipe new-yorkaise. Vous connaissez déjà beaucoup des personnages secondaires si vous avez suivi la saga depuis le début, notamment l’héroïne, Denise, qui est la sœur d’un héros précédent. Elle exerce le difficile métier de médecin spécialisée dans l’oncologie pédiatrique. C’est comme cela que Zack, le hockeyeur et Denise vont se rencontrer. Le fils du jeune homme, Jack est en effet malade depuis quelques années.

Zack vient de se séparer de son épouse qui le trompait allègrement avec un co-équipier. Il choisit alors de quitter son équipe et de rejoindre celle de New-York, pour s’éloigner mais aussi se rapprocher des meilleurs médecins pour son fils.

Rassurez-vous, malgré la gravité du sujet, le livre reste lumineux et agréable. Jack y st pour beaucoup. C’est un petit garçon courageux qui se bat contre la leucémie avec la force et la maturité qu’on souvent ces petits malades. Il y a peu de scènes concernant la maladie proprement dite et surtout, elles sont exploitées de façon très intelligente, plus poignantes que plombantes. C’est plutôt édulcoré même si le coût des soins est évoqué ainsi que la complexité de les prendre en charge quand on n’a pas l’argent nécessaire et pas les meilleures assurances.

La romance est presque anecdotique. Elle se lie tout doucement entre un père inquiet et une jeune femme médecin qui dès le départ, va sortir du cadre conventionnel du rapport entre malade et docteur. Denise tombe amoureuse de Jack avant son père et elle ne sera jamais vraiment purement professionnelle avec lui. Très impliquée auprès de l’enfant, elle se rapproche insensiblement du père. C’est une romance douce, naturelle, qui coule de source. C’est assez rare d’en voir des comme ceci. Il y a très peu de choses appuyées sur la classique attirance sexuelle. Zack et Denise ont bien d’autres choses en commun. Il faut noter aussi la jolie relation qu’elle entretient avec son frère que vous connaissez déjà si vous suivez la série. Ce qui les lie avait déjà été évoqué dans le livre qui était consacré.

Il y a quelques passages moins convaincants notamment quand il s’agit de la mère de Jack et ex de Zack. Elle aurait mérité un portrait un peu plus crédible que cette femme égoïste et superficielle qui a toujours une attitude nulle et déplacée. Certains rebondissements sont un peu tirés par les cheveux mais dans l’ensemble, c’est une jolie romance, avec de charmants moments. Le hockey reste en toile de fond, le sujet étant clairement les enfants malades.

Le tout se déroule dans l’atmosphère des amitiés qui se créent au fil des romans dans les sagas de romance. Il y a de nombreux passages avec les anciens héros. C’est très sympathique, simple mais efficace.

Natasha Madison ne révolutionne jamais la romance, mais elle la maîtrise très bien et il y a toujours ce petit plus qui fait qu’on se souvient de ses livres. Ici, la gravité du sujet est subtilement mise en valeur et on se dit que le drame lui convient aussi bien que la comédie romantique. Je vais bien entendu continuer à explorer son œuvre.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.