Rebel Heir – Rush Duet – 1 de Vi Keeland et Penelope Ward

25 mai 2018

Ces deux auteures sont redoutables en duo ou seules. Elles publient beaucoup et reviennent avec une diptyque efficace où l’on retrouve leur patte caractéristique.

Gia est une auteure de romance contemporaine (ce qui en soi est déjà intéressant car vous imaginez bien que les deux auteures savent de quoi elles parlent !). Elle a décide de passer son été dans les Hamptons, c’est à dire la côte chic près de New York. Elle habite dans une colocation avec, entre autres, une amie qui est serveuse dans un bar et essaie de boucler son livre pendant la belle saison. Peu inspirée, elle traîne un peu lorsqu’elle remplace un soir, au pied levé, sa copine barmaid. Gia n’est pas serveuse du tout, et sa première soirée n’est pas un franc succès surtout lorsqu’elle révèle au patron du bar qu’elle est nulle et qu’elle remplace quelqu’un qui devrait se trouver là. On connaît le talent des deux auteures pour planter le décor. On commence sur un ton joyeux et typique de la comédie romantique avec un quiproquo qui va permettre à Gia de rencontrer Rush. C’est un surnom, je vous laisse découvrir son vrai nom, clin d’œil à nos lectures.

Rush est donc le patron du bar et il est un héritier. Il est issu d’une famille avec qui il a de rapports compliqués. Sans trop en dire, disons qu’il est une sorte de mix entre un patron un peu autoritaire et un bad boy amateur de moto et d tatouage. Cela fonctionne bien et permet de nuancer un peu les traits caricaturaux de certains héros de romance. Rush n’est pas du genre à se rapprocher de filles comme Gia, qui souhaitent engagement et vraie relation. Il est son patron qui plus est décide de garder ses distances. Il est assez intéressant de voir que pour une fois, y compris dans les romans de ces auteures, le héros n’est pas celui qui initie une relation avec lourdeur et insistance. Il est assez adorable comme personnage : pas très causant, viril, mais respectueux des femmes même s’il a tendance à un être un séducteur en série. C’est la preuve qu’un héros sympa, pas dominateur et arrogant peut être viril et incarner un parfait héros de romance.

Une grande partie du roman est le jeu de séduction qui se met en place entre ces deux là. Les dialogues son savoureux, vifs et rigolos, comme d’habitude. La valse qui se met en place, on en connaît l’issue mais peu importe c’est toujours intéressant de voir comment ils vont tomber amoureux.

Le bémol, car il y en a un, a été pour moi que le twist qu’on retrouve souvent dans les romans de ces auteures est repérable de très, très loin. Aucune surprise pour moi. Cela ne m’a pas gênée outre mesure puisque j’attendais de voir comment cela allait se passer et j’ai aimé la façon dont Vi Keeland et Penelope Ward ont ficelé leur histoire. Mais cela peut poser problème à certaines lectrices. Sinon, laissez-vous embarquer !

La couverture est très réussie et incarne bien Rush. Les deux héros sont très bien campés avec une histoire familiale assez complexe pour tous les deux, ce qui va jouer sans aucun doute dans le second tome.

La fin du livre ouvre de toutes nouvelles pistes. On va passer du jeu de séduction à autre chose. je vous en reparle très vite car tout cela était très sympathique.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.