Éclore – Puisque c’est ma rose – 1 de Jade River

27 mai 2018

Voilà le genre de roman que l’on a envie d’aimer et qui aborde un de mes thèmes préférés, la liaison entre un prof et son élève. Il est un peu galvaudé dans la romance et je l’ai rarement lu sous la plume d’une auteure française. C’était l’occasion d’en découvrir une.

Je sors de cette lecture plutôt mitigée autant le dire tout de suite et un peu déçue, d’autant plus que je pense que l’auteure a clairement les moyens d’offrir un excellent roman. L’écriture est très jolie, soignée. Il est évident qu’elle a les capacités de tout faire passer par les mots alors c’et un peu dommage que je n’ai pas ressenti plus d’émotions à ma lecture. C’est le principal reproche que je ferais au livre.

Abélia découvre à la rentrée, après les vacances de Noël qu’elle a un nouveau prof de lettres. On comprend rapidement qu’elle a un passé un peu compliqué, une famille atypique (c’est un atout du livre) puisqu’elle est élevée par deux hommes. Elle a aussi un problème avec le contrôle d’elle-même, j’y reviendrai. Abélia ne retient pas grand-chose du lycée sauf la littérature. Elle est en terminale et et très curieuse de découvrir son nouveau prof, Arthur Valverde. Elle découvre vite que la fille du prof est en classe avec elle. Elles sympathisent très vite. Tout e met en place alors pour qu’elle soit de plus en plus interpelée par ce prof, très jeune, aux méthodes pédagogiques qui  la touchent. Il la remet beaucoup en question.

Cela commence donc sur d’excellentes prémices. Le fait que, pour une fois, l’histoire débute avec une très classique relation prof/élève est intéressant. Arthur et Abélia ont une vraie communion intellectuelle et je pense que c’est un élément fondamental dans ce type de liaison, que trop de romances oublient. On ne suit l’histoire que du point de vue d’Abélia, qui ne sait pas tout de suite identifier ce qui la rapproche de ce prof. Arthur, lui, reste très mystérieux et difficile à cerner. Alors il est difficile de avoir quelle a été son évolution personnelle par rapport à Abélia et franchement, je n’ai pas ressenti grand-chose entre eux et été plutôt surprise quand l’auteure fait dire à son héroïne qu’elle éprouve de tendres sentiments. Leur histoire est noyée dans une multitude d’autres également. Il y a énormément de personnages secondaires qui ont eux-mêmes leurs problèmes, que ça soit les camarades d’Abélia, ceux du lycée et ceux de la boxe, sport qu’elle pratique assidument. Il y a également des pistes qui s’ouvrent comme une voiture qui semble suivre mystérieusement Abélia. Tout cela contribue à diluer la relation qui se développe. Si vous ajoutez des échanges entre eux sur la littérature, certes intéressants mais très loin de la passion, il en résulte une romance au rythme lent, qui garde une certaine distance, qui parfois agace aussi. Je sais que lorsqu’on écrit au passé, la concordance de temps implique le subjonctif imparfait; je suis la première à me réjouir d’un style aussi soigné, d’une volonté littéraire mais cela ne contribue pas à rendre la passion une fois de plus que ça soit celle de la littérature ou celle entre les personnages.

On sait très peu de choses sur cet Arthur Valverde qui est pourtant très atypique. La suite ne révélera sans doute davantage. Enfin, les rebondissements sont assez prévisibles notamment celui qui arrive à la fin.

Je sors donc mitigée de cette lecture. Il y avait de quoi faire un travail extraordinaire. Encore une fois, l’auteure a une plume très maîtrisée mais je n’ai pas forcément vu où elle voulait nous emmener. La lenteur, qui peut être un choix, ne se justifie pas toujours pour moi ici. Je pense que je lirai la suite car j’ai l’impression que le vif du sujet n’a pas encore été abordé, que l’histoire entre Arthur et Abélia a à peine été abordée, que ses problèmes, notamment sa volonté de contrôle absolu, sa difficulté à se laisser aller sont palpitants à explorer. Mais l’auteure semble elle-même retenir la passion de sa plume. Dommage.

 

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.