Muse in Lingerie – Lingerie – 1 de Penelope Sky

12 avril 2018

On ne présente plus cette auteure, qui s’est spécialisée dans la dark romance, à base d’esclaves sexuelles et d’enlèvements. Elle inaugure une nouvelle série ici qui est tout de même en lien avec la plupart de ses autres sagas puisque nous sommes en Italie, à Milan et que le héros Conway est en réalité un Barsetti, fils des héros précédents. Ceux-ci seront remarquablement discrets dans ce premier tome ne rendant pas du tout indispensable de lire les précédentes séries avant celle-ci.

Penelope Sky choisit une nouvelle approche ici même si elle conserve les caractéristiques qui ont tellement bien fonctionné auparavant. Conway ne va pas enlever sa muse, Sapphire, mais elle va venir se jeter entre ses patte. Sapphire est la sœur d’un petit malfrat qui a été abattu par un chef de gang qui a bien décidé de se venger sur elle. Sapphire est seule face à tout cela et décide de fuir son pays, les États-Unis. Après avoir vu un reportage sur Conway Barsetti, elle décide de le rejoindre en Italie. Ce n’est clairement pas le meilleur moment du roman car on se demande ce qu’elle espère trouver dans cet homme, un couturier italien, spécialisé dans la lingerie. Il cherche des mannequins, elle n’a pas vraiment les formes adéquats mais décide tout de même de tenter sa chance. C’est sa dernière puisqu’elle n’a plus un sou et donc aucun moyen de faire machine arrière.

Comme souvent, on fronce les sourcil devant quelques situations vraiment bizarres mais dès que les deux héros sont en face à face, cela fonctionne car l’auteure excelle a développé ces relations entre des hommes hyper dominateurs, froids et insensibles (du moins le croient-ils) et des femmes qui ont bien plus de ressources qu’on pourrait le penser. Commence alors une danse sensuelle qui repose sur l’intense attraction que Conway va ressentir pour Sapphire qui lui cache tout d’elle jusqu’à son identité.Conway est très inspiré par le corps de rêve de la jeune femme et cela donne le titre du livre, elle va devenir sa muse. Et plus le roman avance, plus il se pense légitime à exercer sa domination sur elle.

Le vrai souci est que si on a lu les précédentes sagas de l’auteure, on connaît bien ce fonctionnement. Ce n’est pas très surprenant et ce fonctionnement femme soumise (parfois faussement) et homme dominateur est ultra banal. Si l’on aime bien cela, cela fonctionne et il faut reconnaître que l’auteure s’ne sort très bien. Elle sait toujours trouver une petite originalité, quelque chose qui retient l’attention.

Ce roman n’est que le premier d’une saga donc il est bien évident que le passé de Sapphire n’a certainement pas totalement disparu et l’on est curieux de voir les Barsetti, les parents et les l’oncle et la tante. Il y a aussi tous les autres enfants de ces couples, notamment les deux sœurs de Conway qui auront certainement droit à quelques pages voire plus.

Nous ne sommes plus vraiment dans la dark romance ici mais bien davantage dans la romance érotique avec un brin de suspense mais c’est distrayant, les héros jouent parfaitement leur rôle. Une bonne lecture donc.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.