La mélancolie du kangourou de Laure Manel

8 avril 2018

J’avais beaucoup aimé La délicatesse du Homard de Laure Manel donc, tout naturellement, j’ai foncé sur un autre animal, un kangourou dans cette histoire qui aurait tout pour être triste et un, au contraire, une bouffée d’espoir et de fraîcheur délicate. C’est une histoire d’amour mais également de résilience, de deuil que nous allons suivre depuis le premier jour, et je ne dirais pas le dernier, car il n’est pas sûr qu’il s’arrête un jour. On apprend à vivre à avec le suppose.

Antoine va connaître ce qui est sans doute l’une des pires expériences au monde lorsqu’il va perdre son épouse adorée, Raphaëlle, lors de l’accouchement de leur petite fille, Lou. Ce jour-là, ce qui est pour tant d’autres, aujourd’hui, un heureux événement va devenir une catastrophe. Le jour anniversaire de la mort de son épouse va devenir celui de la naissance de son enfant, bouleversant sa vie et ce qui semblait acquis de façon évidente. Lou est un petit être difficile à appréhender, liée pour la vie à une date maudite. Cela ne devait pas se passer comme ça. Antoine va donc tenter de continuer comme avant mais avec tellement de choses différentes qu’on sent bien qu’il se lance dans un vain combat. Auprès de lui, il y a très vite, Rose. C’est une jeune femme, encore à l’aube de sa vie d’adulte qui a besoin de travailler pour financer de coûteux cours de danse. Elle va devenir la nounou de Lou, la jeune fille au pair d’Antoine, celle qui va s’occuper de tout ce qu’Antoine ne peut gérer tellement il est submergé par le deuil.

Le livre suit les pas lents et réguliers, difficiles d’Antoine vers le mieux, dans son processus de deuil. C’est une histoire connue mais à l’impact toujours certain car elle nous touche tous d’une manière à d’une autre. Tout est étudié avec minutie et finesse, depuis le difficile attachement d’Antoine à sa fille, symbole pour lui de la mort de son épouse, jusqu’à la recherche de tous les moyens pour atténuer la douleur, l’hyper activité au travail, d’autres femmes. Tout cela se déroule sous les yeux de Rose, personnage lumineux et presque féérique. Rose est très jeune mais elle est ce qu’on appelle une « old soul ». Elle a eu sa part de soucis sur lesquels l’auteure s’attarde très peu. Elle sait ce qu’elle veut dans la vie, sait comment y parvenir. Elle est déjà dans « l’être » comme le dit Laure Manel, c’est à dire qu’elle a déjà compris que le bonheur réside dans de ce qu’on est et pas dans dans ce qu’on a. Elle a une présence discrète, évanescente parfois mais en même temps elle pèse d’un poids énorme, sans effort, et elle va marquer durablement la vie d’Antoine et de Lou.

Derrière le deuil d’Antoine, il y a l’amour qui va naître à nouveau mais c’est la dernière étape, ce qui est normal, sans doute parce que le deuil occupe tout et ne laisse guère de place pour d’autres choses que lui. Tout cela sonne terriblement juste, ce long parcours vers la lumière au bout du tunnel qui prend le temps qu’il faut.

L’écriture de Laure Manel convient parfaitement à ce type d’histoire. ne cherchez aucun pathos inutile, aucune volonté de vous tirer des larmes. Le sujet s’y prête pourtant, mais non. Les phrases sont courtes, les mots précis, le style descriptif. C’est une petite musique qui impose son rythme, sa façon de faire et on la suit avec un très grand plaisir.

L’histoire en elle-même n’a rien d’extraordinaire, tout comme la romance elle-même. C’est la grâce des personnages, leur profonde humanité, la justesse des émotions qui transcende cette histoire et lui donne ce petit côté à part. C’est le grand talent de Laure Manel de avoir parler ainsi de nos grands malheurs et de croire fermement qu’ils apportent quelque chose et qu’ils peuvent parfois aussi s’arrêter pour laisser la place au bonheur. À nouveau. C’est un beau message, joliment raconté, tendre et émouvant. Un vrai bonheur en lui-même.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.