Birthday Girl de Penelope Douglas

19 avril 2018

J’aime beaucoup cette auteure, pas forcément tout ce qu’elle fait mais elle aborde souvent des thèmes sur les couples interdits et c’est justement le cas ici. Il est superbement traité, avec en plus cette touche que j’aime beaucoup, le slow burn. Il s’agit d’une romance qui se développe lentement, et cela convient tout à fait à l’histoire abordée.

Jordan est une jeune femme de dix-neuf ans. Elle n’a pas eu une enfance très heureuse. Un peu oubliée par ses parents, elle vit déjà avec son copain, Cole. Elle travaille dur pour se payer ses études. Elle est aussi fan des années 80 et va se retrouver dans un cinéma qui projette justement un film de sa période favorite et se retrouve à côté d’un homme plus âgé avec qui elle s’entend très bien, au point de la troubler. Mais elle a un copain et quand après un souci financier, Cole et elle emménagent chez le père du jeune homme, la surprise est totale. Son inconnu du cinéma, Pike, est le père de Cole.

Ce genre d’histoire pourrait donner lieu à des romances un peu glauques ou ridicules avec un homme plus âgé en pleine crise de la quarantaine qui reluque de très jeunes femmes. Penelope Douglas évite soigneusement cela grâce au slow burn justement. Pike est aussi un héros parfait. Il a trente-huit ans (il a eu son fils très jeune) et mène une vie plutôt tranquille. Il est séparé de la mère de Cole depuis fort longtemps mais n’a jamais refait sa vie. Sa relation avec son fils est complexe. Il y a très peu d’éléments permettant d’en savoir plus mais on sent qu’ils ont pris de la distance l’un par rapport à l’autre. Pike n’est pas spécialement en crise, il va juste tomber pour Jordan comme il ne s’attendait plus à ce que cela arrive. Il en est très étonné et même un peu choqué au départ car il voit bien tout les problèmes que cela peut créer à de nombreux niveaux.

En fait, c’est exactement ce que devrait être une relation interdite. Pike est un homme de sa génération qui a un peu de mal avec Jordan. Elle est aussi plus mûre que son âge à cause de son enfance. Ils sont faits l’un pour l’autre et nous allons simplement suivre le long chemin pour éliminer tous les obstacles qu’eux-mêmes se donnent mais également ceux des autres. Parfois il y a quelques facilités notamment vis à vis de Cole mais c’est dans l’ensemble une superbe histoire, crédible, avec des héros qui ne sont pas indulgents avec ce qui leur arrive, et réagissent « normalement ». Le fait que Jordan ait toujours cherché un foyer et en découvre un chez Pike est une belle image de son histoire.

L’histoire prend son temps, c’est tout son charme. Jordan et Pike passent beaucoup de temps ensemble, se côtoient, se testent… se repoussent, se retrouvent, le tout sur une playlist années 80 étant donné que c’est la période préférée de Jordan. Il n’y a pas un moment qui met mal à l’aise et on s’attache beaucoup à ces personnages très sympathiques. Pike est un héros comme on les aime, pas toujours à l’aise, qui a un regard un peu méfiant sur tout et sur les femmes, réservé et totalement désarmé par ce qui lui arrive. Il manque peut-être quelques pages sur sa relation avec son fils, compliquée par sa jeunesse quand il est devenu père et par la séparation d’avec la mère de Cole, mais il y a de très jolis moments entre eux.

Penelope Douglas captive par son écriture et son approche de sujets qui demandent pas mal de maîtrise. Ici, cela donne une relation interdite très touchante et réussie.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *