Kyler de C.A. Harms

7 mars 2018

Vous avez envie d’une petite romance pas très longue, mignonne et qui emprunte des chemins bien connus ? Ce livre est pour vous. Cela ne révolutionnera pas la romance et il aurait pu être meilleur, indéniablement mais cela se laisse lire.

L’histoire est cousue de fil blanc avec des rebondissements téléphonés mais quelques idées pas mal traitées, heureusement. La première est le fait que l’héroïne, Ashlynn a un petit ami bien sous tout rapport apparemment mais avec qui la relations s’effiloche un peu. Issus tous les deux de familles aisées, ils ont tout pour former un joli couple mais Beau est peu attentif, Ashlynn doute un peu de lui et elle sent tout le poids que le père du jeune homme fait peser sur lui. Beau n’a pas en tête que sa petite amie et va vit se rendre compte que ça va le pousser à l’erreur. Il a un meilleur ami, Kyler qui s’est toujours tenu à l’écart de cette relation malgré son attirance forte et immédiate pour la jeune femme. Il va vite se rendre compte qu’il a peut-être sa chance à jouer.

Je pourrais faire la liste de ce qui est intéressant et de ce qui l’est moins. Le fait que Beau soit un personnage nuancé, qu’on ne peut pas détesté d’office donne un peu d’originalité à cette romance et rend plus palpitantes les interrogations d’Ashlynn. Qu’éprouve-t-elle vraiment pour lui ? Est-ce l’homme qu’elle attend ? Peut-elle supporter ses faiblesses ?

Ce qui l’est moins est la rapidité soudaine avec laquelle les choses vont avancer. Pendant longtemps, Ashlynn s’interroge puis cela s’accélère de façon assez peu crédible. Les rebondissements sont tirés par les cheveux et la fin s’étire aussi en longueur. Vous l’aurez compris, ce livre est assez mal construit et si l’idée de montrer comment on peut arrêter d’aimer quelqu’un ou le voir sous un autre jour est intéressante, tout comme celle où l’amitié doit céder devant l’amour, cela n’est pas forcément toujours mis en valeur.

Il n’y a pas grand-chose à dire sur les personnages qui sont sympathiques. On voit finalement assez peu Kyler, un poil trop lisse pour totalement convaincre. L’originalité est presque d’avoir des personnages sans passif lourd et des parents qui les soutiennent toujours.

Il y avait sans doute matière à une romance encore plus torturée, plus riche en émotions avec des péripéties plus travaillées et mieux dosées. On se contente d’une lecture mignonne, sexy et un peu facile; distrayant mais pas plus.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.