Zero Hour – Wired and Dangerous – 1 de Megan Erickson

1 février 2018

Megan Erickson inaugure ici une série prometteuse qui allie deux mondes assez différents mais qui se révèlent fonctionner assez bien ensemble. Elle a l’habitude parler du monde des geeks, hackers et joueurs de jeux vidéos. Elle choisit ici de construire une série de romantic suspenses qui pour une fois ne fonctionne pas autour de policiers ou militaires, mais de geeks. je vous rassure, ils sont aussi sexy que nos autres héros !

C’est un peu le chef du petit groupe que nous allons suivre, Roarke. Il a perdu son frère quelque temps auparavant, assassiné par un homme d’affaires apparemment au-dessus de tout soupçon. Il possède en effet une compagnie qui vend des systèmes informatiques complexes. le travail du frère de Roarke était de repérer les failles graves des systèmes, ceux que les compagnies doivent réparer dans l’heure (d’où le titre) car les systèmes sont sur le point de devenir fonctionnels et il n’est pas question qu’il y ait le moindre bug dangereux ou pas. Roarke a décidé de venger son frère en détruisant l’homme en question et il a déterminé qu’il l’attaquerait en passant par son fils. Quand le livre commence, tout cela est déjà décidé et Roarke est en train de constituer son équipe, qui bien évidemment livrera de futurs héros et l’héroïne de ce premier opus. Wren est la sœur de l’un des membres de petit groupe. Son frère et elle connaissent Roarke depuis longtemps. Wren a des raisons bien personnelles de vouloir participer à l’opération. Elle a été amoureuse aussi de Roarke dans le passé ce qui rend leur collaboration délicate mais excitante pour elle.

Mis à part le choix de héros qui est un peu original, on connaît bien le fonctionnement de ces séries qui reprennent des thèmes classiques de la romance, ici le couple formé par la petite sœur du pote du héros et le héros lui-même. Megan Erickson s’en sort extrêmement bien en faisant le portrait d’un Roarke très sombre, très ténébreux, et tourmenté par son passé. Wren est aussi une spécialiste de l’informatique mais elle a un autre rôle à jouer dans la mission : celle de s’infiltrer auprès du fils de l’homme d’affaires véreux. Elle est d’origine coréenne, ce qui est à signaler car rare dans la romance anglo-saxonne.

Et tout cela fonctionne, très bien, même. Le groupe est composé de personnalités diverses mais toutes séduisantes dans leur genre. La romance est peut-être un peu en-dessous du reste car trop prévisible. Rien ne sépare vraiment les héros sinon le danger de l’opération et son côté irrémédiable. Il y a peu de chance que les personnages puissent continuer à se voir après la fin de l’opération. Cette histoire d’amour aurait pu être un brin plus compliquée. Elle est néanmoins très sensuelle et agréable. Il y a de l’action aussi. Ne croyez pas que ces geeks soient de malingres petits intellos, ils sont doués aussi pour se défendre et utiliser des armes à feu. Même si Wren se trouve dans une position un peu décevante : pas de codage ni d’informatique pour elle mais le rôle d’une femme qui se laisse faussement séduire, elle est forte, indépendante et loin d’être faible.

Cette histoire fonctionne bien et c’est sans doute le genre de romantic suspenses le plus efficace. Je suivrai cette série, les autres personnages sont intrigants et je suis impatiente de les voir en action eux aussi.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *